Donner la nature et la fonction des expansions suivantes du nom suivantes : mes cheres statues ; lourd ; lourd ; cahotante ; qui l'avaient giflés ; fermées. Qui se trouvent dans ce texte :

Le lendemain de mes quinze ans, j’apprenais enfin ce que j’avais toujours su. J’aurais pu moi aussi coudre l’insigne à ma poitrine, comme ma vieille amie, fuir les persécutions, comme mes parents, mes chères statues. Comme tous ceux de ma famille. Comme leurs semblables, ces voisins, ces inconnus, dénoncés par la dernière syllabe de leurs noms en sky, en thal ou en stein. Je découvrais tous ceux qui me l’avaient dissimulé marqués par cet adjectif si encombrant, si coupable. Louise ne me parlait plus de la foule anonyme des victimes, mais d’elle, de son corps torturé, marqué durant la guerre par une nouvelle singularité : cet insigne, lourd au point d’accentuer sa démarche cahotante. Elle me disait les phrases qui l’avaient giflée, les panneaux humiliants, les portes fermées, les sièges interdits. Sa surprise, le port de l’étoile devenu obligatoire, lorsqu’elle avait découvert la véritable identité de certains de ses voisins. L’épicier du coin de la rue, au nom si français. Le couple de retraités du pavillon d’à côté, le médecin du quartier, de même que le si désagréable pharmacien, qu’elle pensait antisémite. La tache jaune les désignait au regard des autres mais leur permettait aussi de se reconnaître, soudant une communauté qui, à force de se dissimuler, s’était parfois ignorée.

Merci beaucoup

1

Réponses

2013-03-28T18:26:39+01:00

mes chères statues :  adjectif qualificatif et épithète

 

démarche cahotante:  adjectif qualificatif et épithète

 

 

qui l'avaient giflés : proposition subordonnée relative, complément du nom phrases

 

 

  les portes fermées: adjectif qualificatif et épithète