bjr aidez moi je suis en euro-anglais et j'ai qq questions:

comment avez-william réformer le système fiscal

Lignes 6 mentionne «le bon ordre» William établie. Que pensez-vous de ce «bon ordre» se réfère à? Citer le texte pour justifier votre réponse

3) present the document: nature of document source subject

-Qu'est-ce un trait de caractère de william ne le deuxième alinéa insister?
Dites-b si vous êtes d'accord avec cela ou non et justifiez votre réponse avec ce que vous savez à propos de Guillaume le Conquérant.

voici le doc

Si quelqu'un veut savoir quelle sorte d'homme était le roi Guillaume, la gloire qu'il a obtenu, et de combien de terres qu'il en seigneur, ainsi que nous le décrivent comme nous le connaissons, nous qui avions regardé sur lui et qui a vécu à son tribunal. Cette William King ... était un homme très sage et grand, et plus honoré et plus puissant que n'importe lequel de ses prédécesseurs. Il était doux à ces bons hommes qui ont aimé Dieu, mais sévère delà de toute mesure à ceux qui ont résisté à sa volonté. Il fonda un monastère noble [Battle Abbey] à l'endroit où Dieu lui a permis de conquérir l'Angleterre., Et il a établi des moines en elle, et il a fait très riche. En son temps, le grand monastère de Cantorbéry a été construit, et bien d'autres aussi dans toute l'Angleterre, d'ailleurs, cette terre a été remplie de moines qui vivaient après la ule de saint Benoît, et telle était l'état de la religion dans sa vie que tous ceux qui seraient , pourrait faire remarquer que ce qui a été prescrit par leurs ordres respectifs.
Le roi Guillaume a également eu lieu en grande révérence. Il portait sa couronne à trois reprises chaque année quand il était en Angleterre: à Pâques, il l'a porté à Winchester, à la Pentecôte, à Westminster, et à Noël, à Gloucester. Et dans ces moments tous les hommes de l'Angleterre étaient avec lui, archevêques, évêques, abbés et les comtes, thanes et des chevaliers. De même, il était un homme très sévère et courroucé, de sorte qu'aucun n'osa rien faire contre sa volonté, et il a gardé en prison ceux qui comtes agi contre sa volonté. Il a enlevé évêques de leurs sièges et abbés de leurs bureaux, et il a emprisonné thanes, et enfin il n'a pas épargné son propre [demi-] frère Odon. Cette Odo était un évêque très puissant en Normandie. Son voir était celle de Bayeux, et il était avant tout pour servir le roi. Il avait un comté en Angleterre, et quand William était en Normandie, il [Odo] a été le premier homme dans ce pays, et lui n'a William jeté en prison.
Entre autres choses, le bon ordre que William établi ne doit pas être oublié. Il était tel que tout homme ... peut voyager dans tout le royaume avec une poitrine pleine de l'or sans être inquiété, et aucun homme n'osait tuer un autre, si grand soit le préjudice qu'il aurait reçu de lui. Il régna sur l'Angleterre, et d'être perspicace pour son propre intérêt, il arpente le royaume si bien qu'il n'y avait pas une seule peau de la terre throughtout l'ensemble dont il ne connaissait pas le possesseur, et combien il en valait la peine, et ce il entra ensuite dans son registre. Le terrain de l'Bretons [Pays de Galles] était sous sa domination, et il y construit des châteaux; d'ailleurs il avait la domination complète sur l'île de Man, l'Écosse était également soumis à lui ...; la terre de Normandie lui revenait de l'héritage, et il possédait le comté du Maine, et s'il avait vécu deux ans de plus, il aurait subjugué l'Irlande par ses prouesses, et que, sans un combat.
Vraiment il y avait beaucoup de peine à cette époque, et la très grande détresse. Il fit châteaux à construire et opprimé les pauvres. Le roi était aussi de sterness grand, et il tira de ses sujets de nombreuses marques d'or, et plusieurs centaines de livres d'argent, et ce, avec ou sans raison, et sans grand besoin. Il a été donné à l'avarice et le gain de avidité aimé. Il a fait de grandes forêts pour le cerf, et promulgué des lois à celle-ci, de sorte que celui qui a tué un cerf ou une biche doit être aveuglé. Comme il interdit à tuer les cerfs, les sangliers de même, et il aimait les cerfs grands comme s'il était leur père. Il a aussi commandé concernant les lièvres, qu'ils devraient aller libre. Les riches et les pauvres s'est plaint murmurait, mais il était si robuste qu'il n'a pris aucune attention à eux, ils doivent, tout ce qui le roi a voulu, s'ils vivent, ou de conserver leurs terres, ... ou être maintenus dans leurs droits. Hélas que tout homme devrait donc s'élever .... Nous avons écrit sur lui ces choses, à la fois bon et mauvais, que les hommes vertueux peut suivre après le bien, et tout à fait éviter le mal, et peut aller dans le chemin qui conduit au royaume des cieux.

1

Réponses

2013-03-26T10:58:20+01:00

POURQUOI le bon ordre? LE BON ORDRE c'était pour lui que les gens suivent la politique qu'il avait décidé.

 

 je site:

 

il était un homme très sévère et courroucé, de sorte qu'aucun n'osa rien faire contre sa volonté,.

 

En effet si les gens allait contre sa volonté ils étaient emprisonnés comme: il a emprisonné

 

thanes, et il n'a même paS épargné son frère.

 

JE SITE:

 

 et enfin il n'a pas épargné son propre [demi-] frère Odon. Cette Odo était un évêque très puissant

 

 

normalement en bas du texte , les sources sont indiquées là tu ne les a pas mises.

 

Mais c'est un texte qui explique le comportement du roi Guillaume envers les hommes et les animaux.

 

 

un trait de caractère de william/:

 

il est très sage, doux, sévère .Voici ce qui est indiqué

 

 

Dites-b si vous êtes d'accord avec cela ou non

 

je ne suis pas vraiment d'accord avec cela  je ne le trouve pas très doux , plutôt très

 

autoritaire ne supportant aucune contrariété.Voulant être obéi en tout.et conquérir le plus possible, il veut la main mise sur les hommes mais aussi sur la terre, je dirais même comme un vrai dictateur.

 

JE SITE/:

 

s il avait la domination complète sur l'île de Man, l'Écosse était également soumis à lui ...; la terre de Normandie lui revenait de l'héritage, et il possédait le comté du Maine, et s'il avait vécu deux ans de plus, il aurait subjugué l'Irlande par ses prouesses, et que, sans un combat.

 

 

Les riches et les pauvres ils doivent, tout ce qui le roi a voulu, s'ils vivent, ou de conserver leurs terres, ..

 

 

Voilà, bye.