Peux-tu corriger ma nouvelle fantastique TERMINEE ? Je m'appelle Marina Frisso, j'ai 20 ans, je viens d'une famille de nobles et je réside seule dans un vaste château noir comportant des gargouilles, à l'écart de la ville. Je suis passionnée par l'histoire depuis mon plus jeune âge. J'ai toujours aimé faire des recherches, trouver des réponses à des questions étranges,... Un jour, j'ai décidé d'aller rendre visite à mon arrière-grand-père pour discuter un peu. Il était très content que je vienne le voir. - Oh ma Marina, tu m'as tellement manquée ! me dit-il en me serrant dans ses bras. Apres avoir pris un thé, il me raconta une légende à propos du château dans lequel je vis, mettant en scène un certain Nicolas III. Il se serait fait tuer dans le château-même où je vis, et il reprendrait vie une fois par an. Cette légende était intéressante. J'allai fouiller dans les anciens bouquins d'histoire de mon arrière-grand-père pour savoir qui était ce Nicolas, pourquoi et par qui a-t-il été tué, comment reprendrait-il vie? Je cherchais réponses à toutes mes questions, mais je ne trouvai rien... Déçue, je rentrai chez et moi et tout-à-coup, j'entendis un bruit bizzare venant du salon, comme un frottement. En collant mon oreille contre la porte, j'entendais toujours ce bruit, ce frottement irrégulier, mais je n'arrivais pas à imaginer ce que cela pouvait être. - Ça ne doit être qu'une souris. me disais-je pour me rassurer. Mais quelques minutes plus tard, les lumières s'éteignirent et un bruit horrible se fit entendre. C'était comme si quelqu'un poussait un cri d'une voix grave, sourde, comme celle d'un homme. J'étais terrorisée. Malgré la peur, j'allai voir d'où provenait ces sons étranges. J'avançais petit-à-petit, quand soudain une chose curieuse apparut, une chose indescriptible. Je vis une silhouette translucide quand subitement, le spectre disparut. Je n'en croyais pas mes yeux. J'étais morte de peur. Le spectre que j'avais vu, était-ce Nicolas? Que vient-il faire ici? Questions sans réponses... J'allai dans ma chambre, elle est très grande, et de couleur bordeaux. Sur les murs, de nombreux tableaux sont accrochés, un grand lit à baldaquin est au milieu. A coté du lit, il y a une table de chevet avec une vieille lampe posée dessus. Il y a également quelques miroirs. Je voulais dormir pour oublier tout cela, c'était peut-être la fatigue, me suis-je dit. Je pris un somnifère pour dormir. Peu de temps après m'être endormie, un cadre tomba sur le sol très bruyamment et me réveilla en sursaut. Je pensai que c'était le vent car il faisait un très mauvais temps et j'avais oublié de fermer correctement ma fenêtre, mais l'ombre aperçue quelques heures plus tôt réapparut et je pus mieux la distinguer : C'était un homme de taille moyenne, il était plutôt maigre, avec des cheveux gris, de la barbe et des yeux bleus. C'était un vieillard. Il me regardait droit dans les yeux, mon pouls s'accélérait de plus en plus, je ne bougeais plus, je ne disais rien. - Je suis Nicolas, je pense que tu sais qui je suis, me disait-il. - Que veux-tu de moi ?! dis-je, en tremblant. - Rien, je suis venu accomplir quelque chose. - Accomplir quoi ? - Quand j'étais en vie, j'avais caché un document secret dans ce château... - Quel document ? Je vis ici, je l'ai peut-être déjà vu. - Impossible ! Il est dans un endroit sûr. Je veux que tu m'aides à la reprendre. - Pourquoi ce document est-il si important ? - Si tu le brules, je trouverai le sommeil éternel et je serai mort pour toujours. - D'a...D'accord. - Je ne peux pas aller la prendre moi, car si je m'approche de la cachette, le sort qu'a ce document sur moi sera annulé. Je l'ai caché dans une trappe qu'il faut manoeuvrer en bougeant une sculpture de la grande cheminée du salon. Vas-y ! Je tremblais de partout, je n'arrivais pas à y croire. Mais pour que ce spectre meurt pour toujours et qu'il me laisse tranquille, je devais aller chercher ce document et le bruler. J'allai au salon, m'approcha de la cheminée et bougea la sculpture pendant un petit temps, quand soudain, un document poussiéreux y sortit. C'était le document qui faisait mourir Nicolas... J'allumai du feu dans la cheminée, regarda le document et le jeta dans la cheminée. Au moment où les premières flammes s'éprirent du papier, Marina sentit une désagréable sensation dans ses pieds et le sourire de Nicolas s'élargit. Quand soudain, elle comprit. Ce ne serait pas le fantôme qui trouverait le repos éternel, mais elle. Nicolas lui avait joué un sale tour. Pour qu'il puisse enfaite trouver le repos éternel, il devait sacrifier une âme pur...

1

Réponses

2013-03-01T20:57:01+01:00

Ta nouvelle est bien mais j'ai tout de même vu quelques fautes et maladresses : 


version corrigée 

 

- Tu m'as tellement manqué (c'est un homme!) 

- tu devrais privilégier l'imparfait, si c'est le cas on passe de -ai à -ais pour les terminaisons de la première personne du sg (je pense que tu le sais mais je précise quand même, sait-on jamais...)

- "Que vient-il faire ici?" > "Que venait-il faire ici?", c'est une question de concordance des temps.

- en fait en deux mots 

- âme purE.

- Enfin, et c'est le plus marquant pour moi, tu passes d'une narration à la première personne à une narration 3ème personne sans véritable transition. Cela reste possible mais c'est surprenant ici.

 

J'ai sûrement oublié des choses (ou pas), mais en tout cas  bravo à toi :) !