Réponses

Meilleure réponse !
2013-03-01T00:30:15+01:00

La France du XVIII siècle connait des évolutions, elle sort d'une royauté ou le roi à tout les pouvoirs : Louis XIV en effet  à la mort de Mazarin, en 1661, Louis XIV décide de ne pas le remplacer et de gouverner seul. C’est sous son règne que la royauté française devient une monarchie absolue.  C’est le roi qui prend seul les décisions finales. Au matin du 2 septembre 1715, alors qu'il vient d'être désigné régent par le Parlement de Paris, Philippe d'Orléans annonce qu'il entend modifier la France, tout d'abors, il ne gouverne plus seul; il y'a plus de liberté en France... c'est là que prospère le mouvement des lumières. Puis vient ensuite le règne de Louis XVI, règne qui commence dans une pauvreté pour le royaume de France. Les ministres se succède et rien n'y fait. Louis XVI n'aime pas le peuple de Paris, ainsi il reste le plus possible à Versailles, car la fronde l'avait marqué quand il était enfant. Il est aussi nommé le roi simple, car il était manipulé par ses conseillés et était un politicien hésitant... Dans une colère du peuple, avec  une famine qui touche le monde paysans, la Révolution commence en 1789. Renversant le Roi en 1793 laissant place à un début de monarchie constitutionnelle (1791), puis à la première République (1792) suivit d'un régime politique nommé Directoire (1795-1799) puis le consulat sous Napoléon. 

 

La France est donc en ébulitionau XVIII a contrario en Anglettere, la monarchie etait parlementaire, c´est a dire que le Parlement avec un certain pouvoir. Le roi pouvait proposer des lois, mais il n´avait pas de pouvoir executif, c´est a dire il devait attendre l´accord du Parlement pour pouvoir faire executer les lois. 
De plus, le peuple (  riches, ceux qui payaient un certain montant de Cens), avait le droit de proposer des requetes au roi, et aucune poursuite judiciaire ne pouvait s´en suivre. 
On y respecte la liberté de culte et la liberté de presse. 
Tout ceci ne fut appliqué et decidé avec la Declaration Des Droits de 1689, suite a la tentative du roi Charles II de supprimer le pouvoir du Parlement. 
Le roi partageait son pouvoir avec le Parlement, composé d´une chambre des Communes et d´une Chambre des Lords. 
De plus, on a pas le droit d´emprisonner quelqu´un sans raison valable.

 

en espérant t'avoir aidé (désolé ça fait plus que 30 lignes :/)