Dites-moi si il y a des fautes et ce que vous en penser (j'ai fais ça très vite fais, je ne me suis pas relu..). Merci !

- "Mais... Mais où suis-je?" s'écria Zadig. « Et puis, quelle est cette drôle de machine? » renfrogna-t-il en poussant la porte du métro. Les gens le regardaient comme s'il était tout droit venu d'une autre planète. Zadig, lui, pensait à sa chère et tendre Astarté et se demandait, par Dieu, comment il avait pu se retrouver ici et quelle était cette drôle de contrée. Aussi, les gens dans le métro le regardaient d'un air étonné, car Zadig était toujours vêtu de ses babouches et de son turban. C'est alors qu'il rencontra Pierre. « Pierre! Mais alors, quel drôle de prénom as-tu là mon ami! » s'étonna Zadig, Pierre lui demanda à son tour de se présenter. Zadig se présenta : « moi, Zadig, Roi de Babylone, et époux d'Astarté, ma vie est légendaire.» Pierre lui répondit « Zadig? Babylone? Jamais entendu parler mon pote! ». Ils sortirent tous les deux du métro tout en continuant de discuter. Zadig expliqua à Pierre sa langue, sa culture, la prophétie de Zoroastre mais lui explique surtout qu'il avait dû se retrouver ici par erreur, car régnaient à Babylone une guerre désastreuse et un combat sans pitié.

Sans logement, Zadig n'avait aucun endroit pour pouvoir dormir, alors Pierre décida de l'héberger quelques temps. Il lui fit visiter son appartement, une sorte de sanctuaire où était réunit de multiples technologies qu'il avait acheté dernièrement. Chacune des pièces était composé d'appareils électroniques, comme des ordinateurs, des télévisions, des tablettes tactiles et autres gadgets en tout genre, à cause de toutes ses dépenses, Pierre était très endetté, il ne pouvait plus payer son loyer, il était donc obligé de demander de l'aide à sa famille. Zadig était anxieux, il avait peur de tous ses gadget l'entourant, il touchait partout. Quand, il effleura un grille pain et que les toasts dorés et chauds sautèrent, celui-ci se brula et cria. De plus, quand une des télévisions s'alluma et fit raisonner des sons diverses, dont il ne connaissait pas l'existense.

Pierre dû lui apprendre à vivre dans ce monde mais aussi l'habituer aux coutumes Rennaises et à la vie en société. Très vite, Zadig s'aperçut que les différences entre le monde contemporain et l'Orient étaient énormes.

Au bout de deux mois, une amitié s'était lié entre eux, jamais l'un sans l'autre. A force de côtoyer Zadig, Pierre se rend compte que toutes les technologies qu'il possédait n'étaient pas un besoin essentiels, il les vend. Pierre n'est plus endetté et peut à présent vivre comme il le souhaite. Zadig lui proposa d'aller vivre en Orient avec lui et de lui présenter les personnes l'entourant. Il accepta et coupa tout lien avec son monde, Rennes.

Finalement, pour être heureux, pas besoin de posséder des biens superflus ou artificiels, il veux mieux avoir des choses simples.

2

Réponses

Meilleure réponse !
2013-02-21T22:27:24+01:00
Où était réuni pas réunit De tout ces gadgets Se brûla Et fit résonner Il ne connaissait pas l'existence . À l'habituer aux coutûmes Une amitié s'était liée Je suis pas sur mais superflux j'aurais mis un x . Il vaut mieux avoir... Voilà champion de dictée en espérant t'avoir aidé mais tu fais pas autant de fautes que ça!
2013-02-21T22:29:09+01:00
À la fin j'aurais mis il vaut mieux. Mais sinon ton texte est vraiment pas mal et c'est vrai que tu fais pas beaucoup de fautes! ;)