La Cigale et la Fourmi

La Cigale, ayant chanté Tout l'été, Se trouva fort dépourvue Quand la bise fut venue : Pas un seul petit morceau De mouche ou de vermisseau. Elle alla crier famine Chez la Fourmi sa voisine, La priant de lui prêter Quelque grain pour subsister Jusqu'à la saison nouvelle. "Je vous paierai, lui dit-elle, Avant l'Août, foi d'animal, Intérêt et principal. " La Fourmi n'est pas prêteuse : C'est là son moindre défaut. Que faisiez-vous au temps chaud ? Dit-elle à cette emprunteuse. - Nuit et jour à tout venant Je chantais, ne vous déplaise. - Vous chantiez ? j'en suis fort aise. Eh bien! dansez maintenant.

Questions

1) Délimitez les étapes du récit. Sur quelle étape La Fontaine insiste -t- il particulièrement ? Pourquoi ?

2) Quel champ lexical parcourt le poème ? En quoi montre -t- il qu'il ne peut se réduire à une histoire d'animaux ?

3) Etudiez le lexique attaché à chacune des deux protagoniste : quel est leur caractère ?

4) a) Quelles sont les occupations de la cigale ? Qui symbolise -t- elle ?

b) Par contraste, qui la fourmi représente -t- elle ?

5) Sur quels types de phrase le texte s'achève-t-il ? dans quel but ?

6) Malgré l'absence de morale explicite , quelle leçon peut-on tirer de la fable ?

7) Trouvez 4 autres titres de fables confrontant deux animaux et relevez les morales en précisant le trait humain qui est visé.

Merci d'avance !

1

Réponses

2013-02-21T12:40:26+01:00

1. Etape 1 : situation initiale (v. 1-2) = insouciance de
la cigale.
Etape 2 : element declencheur (v. 3-6) = la faim la
contraint a chercher de l’aide.
Etape 3 : peripeties (v. 7-20) = demarches aupres de la
fourmi et dialogue.
Etape 4 : resolution et situation finale (v. 21-22) = refus
moqueur de la fourmi, la cigale ne resout donc pas son
probleme et ne change pas la situation de sa voisine.
Le dialogue est mis en valeur : il est precede d’un
commentaire
du narrateur au present de verite generale
(v. 15-16) et contient une chute et une morale
implicite aux vers 21-22.


2. Champ lexical de l’argent : dépourvue (v. 3), prêter
(v. 9), subsister (v. 10), paierai (v. 12), Intérêt et principal
(v. 14), prêteuse (v. 15), emprunteuse (v. 18) => question
financiere au coeur de la fable ≠ preoccupations
animales.

3. La cigale :
– fort dépourvue, Pas un seul petit morceau, famine
(v. 3-7) = vie insouciante et depensiere => elle est
dependante de l’aide d’autrui : emprunteuse (v. 18) ;
– Je vous paierai / Avant l’Août, foi d’animal, / Intérêt
et principal. (v. 12-14) = consciente des conventions
sociales, mais ces promesses seront-elles tenues ?
La fourmi :
– pas prêteuse : / C’est là son moindre défaut. (v. 15-16)
=> la litote fait deviner de plus graves defauts (portrait-
charge), son egoisme notamment ;
– moralisatrice sur la vie dissolue de la cigale, au
temps chaud (v. 17) = condamnation sans misericorde.


4. a. La cigale : ayant chanté /Tout l’Été (v. 1-2), Je chantais
(v. 20) = fete, plaisirs, vie insouciante => image
du poete (lyre d’Apollon ou d’Orphee, fetes donnees a
Vaux-le-Vicomte par Fouquet, ami de La Fontaine, et
ennemi de Colbert).
b. La fourmi travaille pour survivre = paysan ou bien
image de Colbert, charge des finances de l’Etat, responsable
de la disgrace de Fouquet et de La Fontaine, son
protege.


5. Phrases : interrogative (v. 21) puis exclamative (v. 22)
et imperative (v. 22) => bilan fait par la fourmi qui se
moque de la cigale.


6. Nombreuses lecons possibles :
– etre prevoyant si l’on ne veut pas dependre d’autrui ;
– la vie d’artiste n’est pas un bon moyen de s’enrichir ;
– les hommes sont ingrats, sans charite.
Premiere fable du recueil, sans morale explicite
=> renouvellement du genre et refus de n’etre qu’un
moraliste.
Ta de la chance je l'ai fait en cours donc c'est tout juste. Je t'ai macher le travail ta juste a faire de belles phrases. La 7 on l'a pas corriger en cours donc j'ai pas envie de te dire des bétises.