Bonjour, pourriez vous m'aider à trouver la nature du conflit et le registre dominant dans cette scène : Pour un oui ou pour un non de Nathalie Sarraute :

Un personnage, désigné par l'initiale H1, vient demander à son ami d'enfance (H2) pourquoi celui-ci se montre depuis quelque temps froid et distant.

H.1 : Des mots? Entre nous? Ne me dis pas qu'on a eu des mots... ce n'est pas possible... et je m'en serais souvenu...

H.2 : Non, pas des mots comme ça... d'autres mots... pas ceux dont on dit qu'on les a “eus”... Des mots qu'on n'a pas eus”, justement... On ne sait pas comment ils vous viennent...

H1 : Lesquels? Quels mots? Tu me fait languir... tu me taquines...

H2 : Mais non, je ne te taquine pas... Mais si je te les dis...

H1 : Alors? qu'est ce qui se passera? Tu me dis que ce n'est rien...

H2 : Mais justement ce n'est rien... Et c'est a cause de ce rien...

H1 : Ah on y arrive... c'est à cause de ce rien que tu t'es éloigné? Que tu as voulu rompre avec moi?

H2 soupir : Oui ... c'est a cause de ça... Tu ne comprendra jamais... Personne, du reste, ne pourra comprendre...

H1 : Essaye toujours je ne suis pas si obtus...

H2 : Oh si... pour ça, tu l'es. Vous l'êtes tous, du reste

H1 : Alors, chiche... on verra...
H2 : Eh bien... tu m'as dit il y a quelque temps... tu m'as dit... quand je me
suis vanté de je ne sais plus quoi... de je ne sais plus quel succès... oui...
dérisoire... quand je t'en ai parlé... tu m'as dit : « C'est bien... ça...»
H1 : Répète-le, je t'en prie... j'ai dû mal entendre.
H2 prenant courage : Tu m'as dit : «C'est bien... ça...» Juste avec ce
suspens... cet accent...
H1: Ce n'est pas vrai. ça ne peut pas être ça... ce n'est pas possible...
H2 : Tu vois, je te l'avais bien dit... à quoi bon?...
H1 : Non mais vraiment, ce n'est pas une plaisanterie? Tu parles sérieusement?
H2 : Oui. Très. Très sérieusement.
H1 : Écoute, dis-moi si je rêve... si je me trompe... Tu m'aurais fait part
d'une réussite... quelle réussite d'ailleurs...
H2 : Oh peu importe... une réussite quelconque...
H1 : Et alors je t'aurais dit : « C'est bien, ça? »
H2 soupire : Pas tout à fait ainsi... il y avait entre «C'est bien» et «ça» un
intervalle plus grand : «C'est biiien... ça... » Un accent mis sur «bien»... un
étirement : «biiien...» et un suspens avant que «ça» arrive... ce n'est pas sans importance.

Merci d'avance ^-^

2

Réponses

2012-12-16T16:24:30+01:00

Il se montre froid et distant car il veut rompre ?

2012-12-16T19:04:25+01:00

Pour ma part je pense que la nature du conflit vient du faite que H2 ne dit pas réellement les choses et que H1 s'attend a beaucoup de chose venant de lui un peu comme si il ne le prenait pas a sa juste valeur ..

(Je pense mais je suis pas sur d'avoir bie compris le texte )