Réponses

2014-10-14T18:47:19+02:00
D'abord, elle avait eu besoin, pour boire, d'entraînement, de la compagnie des autres, du chocs des verres, de conversations amusantes, de la chaleur des défis, tout cela était très joyeux. Puis, de façon incontrôlable, comme une envie, elle en était arrivée à boire seule.
C'est alors qu'elle avait bu dans ce verre maudit à moitié plein remonté sous son tablier, qu'elle cachait, honteuse, dans un recoin de la cuisine; qu'elle avait bu solitairement et désespérement ces mélanges infectes de vin blanc et d'eau de vie qu'elle avalait coup sur coup jusqu'à ce qu'elle eût trouvé ce dont elle avait en réalité vraiment soif: le sommeil.
Car ce qu'elle voulait, ce n'était pas ces satanés maux de têtes qui faisaient vibrer le cerveau, ou le trouble heureux voire niais, ou la folie vivante, ou le rêve éveillé et délirant lorsqu'on est complètement bourrée;
ce qu'il lui fallait, en vérité, ce qu'elle demandait, un sommeil de plomb, sans rêve, sans mémoire, un sommeil si lourd qu'il tombait sur elle comme une massue sur la tête d'un boeuf bien gras:
et elle le trouvait dans ses potions fabriquées maison qui la foudroyaient et on pouvait alors admirer, la princesse endormie, couchées, la face écrasée sur la toile cirée de la table de cuisine.

Meilleure réponse !
2014-10-14T18:48:59+02:00
D'abord, elle avait besoin pour boire d'une serviette pour s'essuyer, d'un entraînement intensif pour ne pas se tâcher, d'un jeux de société pour ne pas s'ennuyer. Elle était exité de savoir quelle pourrait enfin manger sans rien salir. Par contre, elle avait peur de la chaleur que pourrait dégagés les aliments. Puis bientôt elle était enfin arrivée à boire seule et surtout sans rien renverser. C'est alors qu'elle avait bu dans un verre vide. Elle remonta son tablier et cacha dans un recoin de la cuisine, le verre vide; qu'elle avait essayé de boire solitairement et désespérément. Cela lui éviterai d'avoir la honte ca vie. Le mélange de vin blanc et d'eau-de-vie qu'elle voulait au départ boire, s' étais enfaite retrouvé par terre. Elle utilisa son tee shirt pour nettoyer coup sur coup jusqu'à ce qu'il n'y est plus rien: le sommeil vint a arrivé . Car ce qu'elle voulait en buvant de l'alcool ce n'étais point la fièvre de tête, le trouble heureux, la folie vivante, le rêve éveillé et délirant de l'ivresse ; ce qu'elle voulait ou ce qu'elle demandait, c'était enfin voir le noir, connaître le bonheur du sommeil, d'un sommeil sans mémoire et connaître un rêve merveilleux, ou les fleurs et les abeilles vivent en total harmonie. Un sommeil de plomb tomba sur elle, comme un coup de tarte sur la tête d'une poule. Elle tomba peu de temps après par terre, sur la toile cirée de la table de cuisine .