Réponses

Meilleure réponse !
2014-09-28T10:36:01+02:00

document 1
1) ce document est une gravure, nous ne connaissons pas l'auteur ni la date de sa création pourtant on suppose de part les vêtements des personnages que c'est une gravure du siècle dernier.
Nous voyons une femme accompagnée de 3 enfants en bas âge et d'un chien.

La femme porte un des enfants sur son dos, certainement un bébé .
Nous voyons que les personnes sont pauvres , leurs vêtements sont déchirés. 
Nous pouvons même dire extrême pauvreté en constatant qu'elles ne portent pas de chaussure; les personnages sont plutôt minces mais leur chien est très maigre.
Leurs seuls biens semblent être contenus dans le baluchon porté par l'un de enfants.


2° pour échapper à sa situation dramatique, la mère peut se mettre au service d'une famille bourgeoise, faire appel au prêtre de la paroisse qui pourrait  peut-être l'aider. Mais elle  peut penser surtout à partir en Amérique comme beaucoup d'Européens l'ont fait à l'époque pour se créer une nouvelle vie.Leur situation est si dramatique , que la mère doit se dire que quitter son pays est ce qu'il y a de mieux à faire.

document 2

1) les conditions de voyage sont déplorables car les personnes n'ont pas assez de place , le bateau est bondé, l'air non renouvelé .Plus il y a de monde plus "les passeurs" gagnent de l'argent.Les personnes veulent partir ,malades ou pas, car ils espèrent trouver ailleurs une vie meilleure les voyageurs sont donc les uns près des autres. Il n'y a pas assez d'eau ,impossible de se laver ,la  nourriture est déplorable. Les hommes boivent pour oublier leur malheur.le morale est donc au plus bas.


2)es conséquences pour les émigrants: 

ils vont arriver  à destination dans des conditions lamentables. Certains   seront morts avant d'arriver, d'autres seront très malades.Conclusion , les plus résistants seront accueillis, les autres renvoyés dans leurs pays surtout si les malades sont contagieux.Le pays qui accueille ne veut évidemment pas ouvrir ses frontières aux personnes pouvant contaminer les résidents.

VOILà pour moi, à plus.