bonsoir pouvez vous svp m'aider à reformuler ces vers sous le point de vue du soldat blessé

Le champ couvert de morts sur qui tombait la nuit.
Il lui sembla dans l’ombre entendre un faible bruit.
C’était un Espagnol de l’armée en déroute
Qui se traînait sanglant sur le bord de la route,
Râlant, brisé, livide, et mort plus qu’à moitié.
Et qui disait: ” A boire! à boire par pitié ! ”
Mon père, ému, tendit à son housard fidèle

1

Réponses

2014-09-23T22:01:29+02:00
Bsr 
La réponse est celle-la .

Qui se traînait sanglant sur le bord de la route,
C'étais un espagnol de l'armée en déroute,
Râlant,brisé,livide,et la mort plus qu'a moitié.
Il lui sembla dans l'ombre entendre u faible bruit.
Et qui disait : " A boire! à boire par pitié! "
Mon père,ému,tendit à son housard fidèle .
le soldat blessé représente l'espagnol , donc il faut que le narrateur soit le soldat blessé , le soldat ne peut pas parler de lui même en disant c'étais un espagnol de l'armée en déroute râlant brisé ...