Réponses

2012-11-28T20:21:35+01:00

J'ai du en faire un tiens: 
( Sonorité d'homonymes )


J’avais tranquille à la main un verre
Depuis toujours Il avait la couleur du vert
Mais je m’aperçu qu’il contenait des vers
Vif ré pulsé j’ai retourné le verre vers

Le grand robinet où y coulait de l’eau
Dans le verre qui débordait je fis un grand oh
J’ai voulu fermer le robinet il était trop haut
Enervé de ne pouvoir l’arrêter je dis oh c’est tôt

Maintenant à terre de l’eau il y en avait tant
Et ce n’était pas le moment par ce mauvais temps
Nous allions prendre à coup sûr tant de temps
Mais après s’être mis à ‘éponger il n’y en aurait plus tant

Je suis allé à la cuisine prendre un grand sceau
Mon frère arriva se mit à rire, il me prenait pour un sot
Il me dit qu’il devait prendre chez la comtesse son sceau
Elle devait l’apposer sur une copie chez le garde des sceaux

Son mari s y opposait le pauvre une histoire de comte
Souvent après un voyage, il voulait que je lui conte
Les nouvelles de sa gestion et que je lui rende des comptes
Aussi quelquefois il désespérait des comptes du pauvre comte

Je ne comprenais pas, il soutirait à l’année mille barriques de vin
Il jouissait de bonne réputation, son travail n’était pas vain
Chaque année, aux fêtes de noël il m’en offrait vingt
Pour sa consommation, vingt et dix à l’ami qui s’en vint

Le bon comte était un homme de terroir il roulait les r
Toujours bien habillé il aimait la campagne sans en avoir l’air
Pour moi ce n’était pas un homme à bien vivre de notre ère
Il murmurait héritage et mesurait toutes les aires

Dans sa propriété il avait plante deux rangées de pins
Reproduites dans son salon sur un tableau qu’il avait peint
Souvent je le voyais assis dans son fauteuil mangeant du pain
Il m’avait dit je voudrai qu’on me terre pain en main sous les pins.