19 points donnés à celui qui m'aidera

Vérifiez mes reponses ou modifiez-les
1) La Muse represente quoi dans la mythologie ? Sur quel ton elle parle? Que cherche-t-elle à faire ?
2)Quel est l'intêret du récit des aventures du pélican ? Pourquoi passer par une histoire?
3)Analysez les indices de la mélancolie du pélican et il faut montrer que la tristesse laisse place au desespoir tragique.
4)Que donne-t-il à ses petits comme nourriture ? Pourquoi la Muse parle-telle de divin sacrifice ?
5) je sais pas besoin de répondre

Voici le texte :
Crois-tu donc que je sois comme le vent d’automne,
Qui se nourrit de pleurs jusque sur un tombeau,
Et pour qui la douleur n’est qu’une goutte d’eau ?
Ô poète ! un baiser, c’est moi qui te le donne.
L’herbe que je voulais arracher de ce lieu,
C’est ton oisiveté ; ta douleur est à Dieu.
Quel que soit le souci que ta jeunesse endure,
Laisse-la s’élargir, cette sainte blessure
Que les noirs séraphins t’ont faite au fond du cœur ;
Rien ne nous rend si grands qu’une grande douleur.
Mais, pour en être atteint, ne crois pas, ô poète !
Que ta voix ici-bas doive rester muette.
Les plus désespérés sont les chants les plus beaux,
Et j’en sais d’immortels qui sont de purs sanglots.
Lorsque le pélican, lassé d’un long voyage,
Dans les brouillards du soir retourne à ses roseaux,
Ses petits affamés courent sur le rivage
En le voyant au loin s’abattre sur les eaux.
Déjà, croyant saisir et partager leur proie,
Ils courent à leur père avec des cris de joie
En secouant leurs becs sur leurs goitres hideux.
Lui, gagnant à pas lents une roche élevée,
De son aile pendante abritant sa couvée,
Pêcheur mélancolique, il regarde les cieux.
Le sang coule à longs flots de sa poitrine ouverte ;
En vain il a des mers fouillé la profondeur :
L’Océan était vide et la plage déserte ;
Pour toute nourriture il apporte son cœur.
Sombre et silencieux, étendu sur la pierre,
Partageant à ses fils ses entrailles de père,
Dans son amour sublime il berce sa douleur,
Et, regardant couler sa sanglante mamelle,
Sur son festin de mort il s’affaisse et chancelle,
Ivre de volupté, de tendresse et d’horreur.
Mais parfois, au milieu du divin sacrifice,
Fatigué de mourir dans un trop long supplice,
Il craint que ses enfants ne le laissent vivant ;
Alors il se soulève, ouvre son aile au vent,
Et, se frappant le cœur avec un cri sauvage,
Il pousse dans la nuit un si funèbre adieu,
Que les oiseaux des mers désertent le rivage,
Et que le voyageur attardé sur la plage,
Sentant passer la mort, se recommande à Dieu.
Poète, c’est ainsi que font les grands poètes.
Ils laissent s’égayer ceux qui vivent un temps ;
Mais les festins humains qu’ils servent à leurs fêtes
Ressemblent la plupart à ceux des pélicans.
Quand ils parlent ainsi d’espérances trompées,
De tristesse et d’oubli, d’amour et de malheur,
Ce n’est pas un concert à dilater le cœur.
Leurs déclamations sont comme des épées :
Elles tracent dans l’air un cercle éblouissant,
Mais il y pend toujours quelque goutte de sang.

Il manque la 3 à faire le reste à corriger ou pas


1

Réponses

Meilleure réponse !
2014-09-15T09:51:09+02:00
1) ta réponse en ce qui concerne la muse est très bien, j'ajoute que pour le "ton" sur lequel elle s'adresse au poète: elle lui parle à l'impératif "laisse-la", "ne crois pas", ce temps est caractéristique de l'ordre qu'on veut donner, elle lui donne des ordres pour l'inciter à réécrire des poèmes.

2)Conserves ce que tu as écrit, j'ajoute aussi que le récit du pélican est une longue métaphore pour exprimer le don tout entier de soi qui est le signe d'un amour immense. Selon la muse, le poète doit se donner aux autres, comme le pélican, c'est à dire qu'il doit partager sa peine, sa souffrance avec ceux qui écouteront ses poèmes. Passer par cette histoire permet de mieux comprendre grâce à une image, l'argument de la muse.

3)La mélancolie est le signe d'une grande tristesse. En ce qui concerne le pélican, on constate une fatigue intense: "lassé d'un long voyage", "gagnant à pas lent un roche". On remarque aussi qu'il est face à l'échec: "en vain, il a des mers fouillé les profondeurs", il rentre bredouille de sa pèche.
il est comparé à un "pécheur mélancolique", donc le pélican fatigué, n'ayant rien trouvé, rejoint ses petits avec grande peine.
Au final, il se sacrifie tragiquement pour ses petits "pour toute nourriture il apporte son coeur", "divin sacrifice", "partageant à ses fils ses entrailles de père". Il souhaite mourir rapidement, il a abandonné tout espoir de vivre, "fatigué de mourir d'un trop long supplice", il se laisse mourir. 

4)La muse parle d'un "divin sacrifice", car selon elle, le don de tout son être pour les autres est un sacrifice de la plus grande valeur.

bon courage!


et là 5?
c'etait sur quelle image du poète romantique se degage l'allegorie du pelican
c'est vrai que l'image du poète romantique tel un prophète comme le Christ est une bonne idée. Même excellente, et parfaitement cohérente. On comprend, grâce à l'allégorie du pélican que le poète romantique est un être essentiel qui, par le don de tout son être, va faire évoluer les gens qu'il touche.
si tu pouvais mettre que c'est la meilleure réponse stp ça serait super
Bien sûr c'est d'une precision merci