SVP AIDER MOI C URGENT C'EST A RENDRE DEMAIN
transposez le passage de Claude Gueux au DISCOURS INDIRECT.

" Alors Claude haussa la voix et dit :
— Vous savez tous qu’Albin était mon frère. Je n’ai pas assez de ce qu’on medonne ici pour manger. Même en n'achetant que du pain avec le peu que jegagne, cela ne suffirait pas. Albin partageait sa ration avec moi ; je l’ai aiméd’abord parce qu’il m’a nourri, ensuite parce qu’il m’a aimé. Le directeur,M. D., nous a séparés. Cela ne lui faisait rien que nous fussions ensemble ;mais c’est un méchant homme, qui jouit de tourmenter. Je lui ai redemandéAlbin. Vous avez vu ? il n’a pas voulu. Je lui ai donné jusqu’au 4 novembre pourme rendre Albin. Il m’a fait mettre au cachot pour avoir dit cela. Moi, pendant ce temps-là, je l’ai jugé et je l’ai condamné à mort. Nous sommes au 4 novembre. Il viendra dans deux heures faire sa tournée. je vous préviens que je vais le tuer. Avez-vous Quelque chose à dire à cela? "

2

Réponses

2014-09-07T16:00:33+02:00
Transposez le passage de Claude Gueux au DISCOURS INDIRECT.

Alors Claude haussa la voix et dit à tout le monde qu'ils savaient qu'Albin était son frère et qu'il n'a pas assez de ce qu'on lui donne ici pour manger. Que même en achetant du pain avec le peu qu'il gagne, cela ne suffirait pas. Qu'Albin partageait sa ration avec lui, qu'il l'a aimé d'abord parce qu'il l'a nourri et ensuite parce qu'il l'a aimé, mais que le Directeur les as séparés. Il dit que cela ne lui faisait rien qu'ils soient ensemble, mais que c'est un méchant homme, qui jouit de tourmenter. Il ajoute qu'il lui a recommandé Albin et demande si vous avez vu qu'il n'a pas voulu. Il dit qu'il lui a donné jusqu'au 4 novembre pour lui rendre Albin  et qu'il l'a fait mettre au cachot pour avoir dit cela. Il dit que pendant ce temps-là, il l'a jugé et condamné à mort. Il dit que c'est le 4 novembre et qu'il viendra dans deux heures faire sa tournée, et il le prévient qu'il va le tuer
. Il demande si vous avez quelque chose à dire à cela.
2014-09-07T16:09:13+02:00

Bonjour

Claude disait qu’Albin était son frère. Il n'a pas assez de ce qu’on lui  donne ici pour manger. Même en n'achetant que du pain avec le peu qu'il gagne, cela ne suffirait pas. Albin partageait sa ration avec lui ; il l’a aimé d’abord parce qu’il l'a nourri, ensuite parce qu’il l’a aimé. Le directeur, M. D., les a séparés. Cela ne lui faisait rien qu'ils fussent ensemble; mais c’est un méchant homme, qui jouit de tourmenter. Il lui a redemandé Albin. Vous avez vu? il n’a pas voulu. Il lui a donné jusqu’au 4 novembre pour lui rendre Albin. Il l'a fait mettre au cachot pour avoir dit cela. Pendant ce temps-là, il l’a jugé et il l’a condamné à mort. C'est au 4 novembre. Il viendra dans deux heures faire sa tournée. Il vous prévient qu'il va le tuer. Avez-vous quelque chose à dire à cela? "