Correction
Bonjour, pour mon cour de français j'ai du réaliser un texte (Une suite pour "Des souris et de Hommes") Comme je fais beaucoup de fautes d’orthographe et que les correcteurs informatiques en laisse parfois quelque unes j'aimerais que vous y jetiez un coup d’œil au cas ou il resterais de fautes :) (si vous pouviez me donner votre avis se serais super gentils aussi!)
Merci d'avance

2

Réponses

  • Utilisateur Brainly
2014-09-02T08:30:11+02:00
2014-09-02T08:37:41+02:00
Curley et Carlson les suivirent des yeux. Et Carlson dit :
- Qu'est-ce qu'ils peuvent bien avoir qui leur fait mal, ces deux-là, tu as une idée, toi?   
Après qu'ils soient sortis du bar, Slim raccompagna George au ranch. Durant tout le voyage ils n’échangèrent pas un mot. George avait marché lentement, ses yeux fixant l'horizon de manière impassible, comme s'il cherchait à faire durer ce moment, comme pour retarder l'heure maudite par laquelle il serait obligé de se rappeler ce qu'il avait fait.
 
Une fois arrivé au baraquement, George se laissa tomber lourdement sur son lit sous le regard attristé de Slim.
-George...explique-moi ce qui s'est passé.
George détourna le regard vers la fenêtre.
Slim insista :
- Cela te ferait du bien d'en parler.
George s'efforçait de rester calme, et sans quitter le ciel des yeux, il dit :
-il m'avait écouté cette fois... Il était parti se cacher comme je lui avais dit. C'est moi qui avais pris le pistolet de Carlson, Lennie m’attendait caché dans les fourrés. Quand je suis arrivé nous avons discuté quelques minutes de cette ferme don nous rêvions tant. Lennie avait l'air heureux. Je lui ai dit à quel point nous serions biens là-bas. Quand j'ai senti que le moment était le bon, je lui ai tiré une balle dans la nuque. J'ai cependant un peu hésité avant....
-George... George regarde moi. 
George releva les yeux tristement. Slim l'empoigna par les épaules et dit :
-George, tu as fait le bon choix.
-Si tu ne l'avais pas fait, qui sait ce que Curley aurait fait endurer à ce pauvre Lennie ?
George sortit brusquement de son état de torpeur et s'écria:
-j'ai tué un homme Slim! J'ai tué Lennie...
-J'aurais dû le protéger comme me l'avait fait promettre sa tante.
Il passa ses mains sur son visage pour cacher ses yeux larmoyants. Slim répliqua : tu n'aurais pas pu le sauver George.
Lennie n'était pas méchant mais...
George le coupa brusquement.
-Bien sur qu'il n'était pas méchant, c'était la personne la plus humaine que j'eus connue. Il n'a jamais voulu faire de mal à personne. Quel bougre d'imbécile, si seulement il avait laissé son chiot tranquille, qu'il était resté au baraquement, il serait encore là.
Slim le regarda sans trop savoir quoi dire.
-Il y croyait tellement à cette petite ferme. Même moi je commençais à y croire. On aurait été heureux là-bas... Il n'aurait fait de mal à personne. On se serait contentés de vivre paisiblement. Je l'aurais protégé...
George marqua une courte pause, puis il sourit légèrement.
-Tu sais, je l'aimais bien ce pauvre bougre. Ce n'était pas un génie, mais il veillait sur moi et moi sur lui. On n'avait pas besoin de plus. Cela fait du bien de savoir que l'on a un ami sur qui compter. - Que vas-tu faire maintenant George ? George réfléchit un moment, puis il leva les yeux vers Slim et dit d'une voix encore cassée par les larmes :
-je vais travailler, je vais travailler jusqu’à ce que j'aie assez d'agent pour l'avoir cette ferme, même si cela doit prendre des années. Avec l'aide de Candy s'il le veut toujours. Mais je l'aurai cette ferme, je l'exploiterai. Je travaillerai jours et nuits sur ce projet, jusqu’à ce que la ferme ressemble à celle dont nous avons tant rêvée avec Lennie. J'aurai des lapins aussi, pour Lennie. Je lui dois bien ça... Tu pourrais te joindre à nous, si tu veux.