il devait être un peu plus de minuit,quand mon attention fut attirée par un bruit sourd et continu qui arrivait du dehors je sortis . le temps était couvert;mais la lune s’était levée depuis une heure ;et ,quoi qu'on ne la vît pas dans le ciel ,elle y répandait une vaste clarté à travers les nuages .je pris le vent .il venait des collines et c'est de là qu'il apportait ce bruit .je passai aussitôt chez Clodius et remontai vers le bois en suivant le fond d’un petit torrent qui descends du plateau .il reste à ses pendant tout l'été .le bruit se rapprochait rapidement de moi .des branches éclataient un peu partout,on entendait frémir des buissons défoncés le rapide piétinement d'une centaine de sabots foulait le sol .le long du talus de distance en distance , s’élèvent des chênes centenaires .je n'eus que le temps de sauter sur le talus et de me coller contre un de ces arbres dans le lit du torrent déboucha une masse sombre .cela haletait,grognait,soufflait ,barrissait m^me ,avec une sorte de hâte furieuse ,d'avidité brutale .ils s'avançaient en colonne noire.en tête les plus gros ,ds puissants,hures lourdes.encaissés par les bords escarpés du torrent ,ils arrachaient en passant les broussailles .de leurs cuirs suants s'élevait une odeur sauvage de crin ,de boue séchée et de litière acide.ils passaient ans me voir et descendaient vers Théotime avec une ivresse bestiale et leur irrésistible force ,pour dévaster. relevez les champs lexicaux demandés dans le texte de Henri bosco le mas théotime : le relief la végétation le bruit les cris d'animaux la sauvagerie

1

Réponses

2012-11-18T12:03:58+01:00

le champ lexical de l'ouie (le bruit) un bruit sourd - on entendait frémir - des branches éclataient - le piétinement des sabots - haletait - grognait - soufflait - barissait -

le champ lexical de la nature : les collines - le bois - un petit torrent - des branches - des buissons - des chênes centenaires - des arbres - boue séché -

le champ lexical de l'odorat (odeur) - leurs cuirs suants - odeur sauvage de crin  de boue séché de litière acide

le champ lexical de la sauvagerie ou violence perçue : éclataient - des buissons défoncés - ivresse bestiale - irrésistible force - pour dévaster