Réponses

2014-05-13T20:50:12+02:00
Mais pourquoi parler d’errance et ne pas recourir au terme de SDF ou à celui de sans-abri ? Essentiellement pour ne pas focaliser l’attention sur les individus. Car, même si c’est toujours un parcours individuel (fait de manques fondamentaux, de violence, d’échecs répétés, de ruptures) qui conditionne l’errance, il s’agit aussi– on ne peut plus se le cacher – d’une problématique collective, d’une « question de société » liée à des conditions structurelles d’ordre politique, économique et institutionnel. Il est aujourd'hui traité comme un semblant au bâtard, alors que nous sommes dans nos petit confort, télé, ordinateur, lit etc... C'est révoltant. Les sans abris sont aussi humain que nous, alors traitez les comme tels.
 
Jespère que cella t'aidera :)
C'est pris sur google sa X,)
une partie :/
x)
Mais pas tout!!!!