Bonjour. Aidez-moi, je vous en supplie.
C'est URGENT! Devoir oral.
Pleins de bons points rien que pour vous.
P.S : Les réponses incomplètes seront supprimées.

Lisez d'abord ce texte :

Lecture analytique :

Molière, L'École des femmes, IV, 6

HORACE, ARNOLPHE.

HORACE

La place m'est heureuse à vous y rencontrer.
Je viens de l'échapper bien belle, je vous jure.
Au sortir d'avec vous, sans prévoir l'aventure,
Seule dans son balcon j'ai vu paraître Agnès,
Qui des arbres prochains prenait un peu le frais.
Après m'avoir fait signe, elle a su faire en sorte,
Descendant au jardin, de m'en ouvrir la porte ;
Mais à peine tous deux dans sa chambre étions-nous,
Qu'elle a sur les degrés(11) entendu son jaloux,
Et tout ce qu'elle a pu, dans un tel accessoire(12)
C'est de me renfermer dans une grande armoire.
Il est entré d'abord : je ne le voyais pas,
Mais je l'oyais(13) marcher, sans rien dire, à grands pas,
Poussant de temps en temps des soupirs pitoyables,
Et donnant quelquefois de grands coups sur les tables,
Frappant un petit chien qui pour lui s'émouvait(14),
Et jetant brusquement les hardes(15) qu'il trouvait.
Il a même cassé, d'une main mutinée(16),
Des vases dont la belle ornait sa cheminée ;
Et sans doute il faut bien qu'à ce becque cornu(17)
Du trait qu'elle a joué quelque jour soit venu.
Enfin, après cent tours, ayant de la manière,
Sur ce qui n'en peut mais(18) déchargé sa colère,
Mon jaloux inquiet, sans dire son ennui,
Est sorti de la chambre, et moi de mon étui.
Nous n'avons point voulu, de peur du personnage,
Risquer à nous tenir ensemble davantage ;
C'était trop hasarder ; mais je dois cette nuit,
Dans sa chambre un peu tard m'introduire sans bruit.
En toussant par trois fois je me ferai connaître ;
Et je dois au signal voir ouvrir la fenêtre,
Dont, avec une échelle, et secondé d'Agnès,
Mon amour tâchera de me gagner l'accès.
Comme à mon seul ami, je veux bien vous l'apprendre.
L'allégresse du coeur s'augmente à la répandre ;
Et goûtât-on cent fois un bonheur trop parfait
On n'en est pas content si quelqu'un ne le sait.
Vous prendrez part je pense à l'heur de mes affaires.
Adieu. Je vais songer aux choses nécessaires.

11. Degrés : marches de l'escalier
12. Accessoire : circonstance fâcheuse, danger
13. Oyais : entendais
14. S'émouvait : s'agitait autour de lui
15. Hardes : vêtements
16. Mutinée : irritée
17. Becque cornu : homme trompé par sa femme, cocu
18. Sur ce qui n'en peut mais : sur ce qui n'est pas responsable

Questions :

En procédant à une lecture analytique de la scène 6 de l'acte IV de L'École des femmes, vous répondrez à la question suivante :

Montrez que l'intérêt de ce récit n'est pas uniquement dramatique.

Vous réaliserez une lecture analytique de ce texte en suivant point par
point la « Méthode à suivre » exposée ci-dessous qui vous indique comment l'organiser.

Vous développerez votre étude en suivant trois axes de lecture où vous montrerez que :

le récit fait progresser l'intrigue ;
▶ le récit est comique ;
▶ le récit est également instructif.

Méthode à suivre

Vous fournirez une réponse construite avec :

1) une introduction :
▶ où vous débuterez par une brève présentation de l'auteur, de l'oeuvre (dans la perspective de l'objet d'étude), du type de texte et de son thème ;
▶ où vous annoncerez la question à traiter ;
2) une lecture expressive, qui rende compte du sens du texte ;
3) une annonce du plan que vous allez suivre pour répondre à la question posée ;
4) un développement de votre réponse en appuyant chacune de vos remarques par des citations commentées du texte ;
5) une conclusion en vous assurant que celle-ci réponde bien à la question posée.

Votre oral doit durer 10 minutes maximum, 8 minutes minimum.

Je vous remercie du fond du coeur.
Merci encore.

1

Réponses

2014-05-10T18:48:43+02:00
Cette histoire est finalement assez banale. Il s'agit du mari, de la femme et de son amant dérangé (ou presque surpris) par le retour inopiné du mari. Et l'amant doit se cacher. On retrouve ce triangle dans toutes les comédies de boulevard. Cela fait rire, car souvent c'est l'amant qui triomphe dans les scènes suivantes. Mais cela fait aussi du suspense, car le spectateur cherche à deviner lequel des deux la femme va choisir à la fin. Il y a des chansons faites sur ce thème éternel. La guerre de Troie est partie de ce genre de quiproquo, à cause de Pâris qui enlève Hélène de Sparte, en profitant de l'absence de Ménélas.