En quoi cette description vous semble-t-elle faire écho au pessimisme du roman, dans cette troisième partie qui va emporter Emma vers le suicide ?


Pouvez vous m'aider s'il vous plait ! Cela doit faire 6 a dix lignes et c'est pour demain!


Enfin, les maisons de briques se rapprochaient, la terre résonnait sous les roues, l’Hirondelle glissait entre des jardins où l’on apercevait, par une claire-voie, des statues, un vignot, des ifs taillés et une escarpolette. Puis, d’un seul coup d’œil, la ville apparaissait. Descendant tout en amphithéâtre et noyée dans le brouillard, elle s’élargissait au delà des ponts, confusément. La pleine campagne remontait ensuite d’un mouvement monotone, jusqu’à toucher au loin la base indécise du ciel pâle. Ainsi vu d’en haut, le paysage tout entier avait l’air immobile comme une peinture ; les navires à l’ancre se tassaient dans un coin ; le fleuve arrondissait sa courbe au pied des collines vertes, et les îles, de forme oblongue, semblaient sur l’eau de grands poissons noirs arrêtés. Les cheminées des usines poussaient d’immenses panaches bruns qui s’envolaient par le bout. On entendait le ronflement des fonderies avec le carillon clair des églises qui se dressaient dans la brume. Les arbres des boulevards, sans feuilles, faisaient des broussailles violettes au milieu des maisons, et les toits, tout reluisants de pluie, miroitaient inégalement, selon la hauteur des quartiers. Parfois un coup de vent emportait les nuages vers la côte Sainte-Catherine, comme des flots aériens qui se brisaient en silence contre une falaise.

1

Réponses

2012-11-14T15:51:36+01:00

déjà tu vois que la descriptions est sinistre du au verbe comme 'rapprocher' 'resonner' glisser'.

On voit aussi que la description de la ville est lugubre par "noyée dans le brouillard..." confusément apporte le fait que la ville n est pas clair, pas bien vu, pas tres comprehensible.

ciel pale, mouvement monotone => cela montre le perssimisme du roman !

comparaison immobile comme une peinture : pejoratif, sans vie, sans sentiment, sans rien.

navire a l'encre : idée noir, triste, melancolie

cheminée des usines, ronflement des fonderies, carrillon => triste, pense au travail, pollution

sans feuilles, la pluie => idée absence de vie