Bonjour
c'est très urgent je doit rendre mon dossier mardi
alors je dois analyser le livre Primo Levi Si c'est un homme pour l'histoire des arts
je n'ai pas eu l'occasion de le lire et je voulais savoir si vous l'avait lu et si vous pouvez me dire sur quoi sa parle et si vous l'avait analyser en classe , de me dire des choses sur l'auteur .....


Merci d'avance ;)

1

Réponses

Meilleure réponse !
2014-05-04T17:28:19+02:00
Mdrr ta de la chance je l'ai étudier cette année, voila ce que la prof a mis ces notre leçon entière donc prend ce qui est intéressant pour toi ;)  :

Si c’est un homme, Primo LEVI

1 – Témoigner pour donner à entendre et voir.

Le témoignage de Primo LEVI repose sur le sens de l’ouïe : « La cloche du réveil ». « On entend au loin la cloche du réveil, la fanfare qui comme, ce à jouer, au pas militaire, la musique : sur le fond sonore de la grosse caisse dé et des cymbales qui produisent un martèlement continue et monotones les phases musicale se détachent par intervalles, caractère infernal de cette musique. » Ce chant lexical est fortement dans la suite du texte La chorégraphie représente la marche quotidienne des prisonniers qui partent au travail et en reviennent. Un autre groupe nominale évoque cette chorégraphie : « Ce rite monstrueux ». Cette notion fait appel au sens de la vue.

2 – Témoigner et juger.

L’adjectif qui caractérise qui la musique est « infernale ». Cela signifie quelle est aussi insupportable que si elle venait des enfers. Dans le dernier paragraphe, Promo LEVI dénonce l’effet hypnotique de cette musique qui empêche de penser librement. Dans le quatrième paragraphe, les déportés sont comparés à des automates : « Ce mettent en marche comme des automates ; leurs âmes sont mortes », « Une contraction automatique de leur muscles inertes, ils ne forment plus qu’une machine grise. ». LEVI montre ainsi l’anéantissement des prisonniers réduits à l’état de machine par les nazis. Dans le dernier paragraphe, les reprises nominales (mot qui remplace un autre mot) qui concernent le mot « parade » sont : « chorégraphie », « La dans de ces homes morts », « Ce rite monstrueux ». Le choix de ces reprises n’est pas neutre : il porte un jugement moral et dénonce cette forme de déshumanisation de l’être humain.

3 – Témoigner au nom des autres.

« Je » et « Me » représentent l'auteur, « Ont » et « Nous » englobent l'auteur et les autre prisonniers. Ce « Nous » confère au texte une valeur de témoignage.
Dans le quatrième paragraphe, « Ils » et « Les » désignent les prisonniers qui marchent dehors et qui offrent le spectacle de leur déchéance aux nazis et à leurs camarades restés enfermés. 4 – Témoigner pour expliquer.
Selon Primo LEVI les Allemands ont imposés cette musique répétitive pour inscrire à jamais dans la mémoire des prisonniers la voie des chants Allemands. Ces une forme de torture qui empêche les hommes de se protéger, réfléchir, espéré…
À retenir

Ce texte est une forme particulière d'autobiographie les mémoires, car il témoigne d'un fait vécu par l'auteur mais qui à valeur de témoignage collectif, a propos d'un fait historique. Primo LEVI, afin que son témoignage soit compris par le lecteur, utilise des s et des métaphores et fait une analyse lucide de la situation.




merci ;)
derien, j'espère que ta trouvé ce que tu cherché :)