Bonjour, je bloque sur une question , pourriez vous m'aider ? " Cette fois , c'est certain : je vole ! Personne ne prétendra le contraire . Il ne s'agit pas d'un vol en altitude , qui perdrait le sol de vue . Plutôt d'un vol en rase-mottes , se haussant a vingt centimètres - au maximun- au dessus de la terre . Un pas , puis un autre ... Sans effort , je me suis élevé. 5. D'abord , je monte ; ensuite , je plane . Enfin , me voila parti . Les boulevards , les trottoirs de ma cité , des chemins de campagne , une allée cavalière , des ponts , l'autoroute défilent , sous mes pas . J'avance sur des patins invisibles . Je glisse comme le vent , tout en gardant les yeux ouvert sur ce qui se passe autour de moi .J'enregistre tout . Je vis d'abondance . C'est la félicité , le ravissement . Ai-je jamais éprouvé un tel bonheur ? 10. A présent , assis au bord de mon lit , je suis pressé de recommencer . J'ouvre , en grand , les portes fenêtres qui donnent sur notre jardinet . L'autoroute du Nord est proche . A l'interieur de chez nous , nous entendons sans cesse le vrombissement des voitures . Dans ma hate , je n'ai même pas le temps d'enfiler mes chaussettes , mes chaussures . Le gout de ce que je viens d'éprouver m'emplis , m'exalte . Tous s'allège a l'interieur de mon corps . 15. Pieds nus , je viens de franchir le seuil de ma maison . Maintenant j'avance sur l'étroit tapis de gazon .Soudain je me mets à courir , à courir . Au bord du jardinet je prendrai tout mon essor , et , de là , je m'élancerai ... Les ambulanciers , appelés d'urgence , retournèrent Albert étendu de tout son long sur l'autoroute . Il gisait face contre terre . Sans chaussures et pied nus . 20. Quand ils le retournèrent , malgrès la violence du choc , les infirmiers lui découvrirent un masque radieux , détendu . L'accidenté saignait a peine ; il eurent du mal à trouver l'endroit de la blessure fatale . La voiture , qui roulait pourtant à une allure normale n'avait pas pu l'éviter . Fortement ébranlé , le conducteur expliqua qu'il avait soudain aperçu - approchant à toute vitesse , venant en sens interdit - un forme étrange , volant a peu de distance du sol , qui se précipitait vers son automobile . 25. Quelque chose d'insolite , de jamais vu . Un sorte de martiens , peut etre ? Jusqu'au dernier moment , l'homme avait cru rêver . " 1. En quoi peut on parler d'une double chute, d'une double surprise, à la lecture de la seconde partie du texte ?

1

Réponses

2012-11-13T19:27:08+01:00

on peut parler d'une chute car au début du texte tout laisse à penser que ce que vis le personnage n'est que fantaisie et réverie donc premeière chute on sait un peu plus tard à la fin du texte que le garçon ne rève pas mais vis entièrement son expérience celle de de la  skysophrénie puis ensuite de la mort  . La seconde chute est que l'on peut penser que lors d'un choc brutal , le garçon soit bléssé mais il est presque intact et que quand vient la mort , on aurait pu penser que son visage n'expimerait aucun sentiment .