Pouvez-vous m'aider à développer les arguments employés par Créon pour convaincre Ismène qu'Antigone devait mourir. Il faut préciser les réactions d'Ismène aux propos de Créon. Et mobiliser ses connaissances et proposer des références à certains moments essentiels de la pièce ainsi qu'à la personnalité d'Antigone.
Voici les trois arguments à développer sous forme théâtrale:
Elle voulait mourir
Elle a désobéi
Elle n'est pas au-dessus des lois

Merci de votre aide

1

Réponses

Meilleure réponse !
2014-04-11T10:44:56+02:00
Créon dit : Antigone m'a désobéi elle s'est rendu plusieurs fois auprès du corps de son frère pour tenter de  le recouvrir avec de la terre alors que je l'avais interdit a quiconque de l'enterrer sous peine de mort, je suis donc obligé d'appliquer ma sentence elle ne peut être au dessus des lois elle doit subir le même sort que quiconque d'autre

Ismene la soeur d'antigone a peur de creon et de la mort malgré son manque de courage elle affirme en parlant a créon quand il veut tuer sa soeur « Si vous la faites mourir, il faudra me faire mourir avec elle ! »:

ensuite je te mets un résumé que j'ai trouvé qui explique pourquoi antigone veut mourir il faut que tu essaies de le mettre avec les arguments comme si c'est creon qui cite ses arguments

Créon pretend qu'Antigone désire mourir car elle veut "tout, tout de suite". Elle ne veut pas faire de compromis, elle rejette la tiédeur (je cite de mémoire : "si Hémon ne doit plus rougir quand il me voit, s'il ne doit plus me croire morte quand j'ai 5 minutes de retard, je ne veux pas de ce Hémon là").
Créon prétend qu'Antigone  refuse de comprendre que la mise à l'écart de Polynice (ou Etéocle, puisqu'on ne sait pas quel est le cadavre qui pourrit en fait) est nécessaire pour la paix dans Thèbes.

Elle regrette son geste ("oh, Hémon, notre petit garçon", "j'ai peur" mais elle dit au garde de ne pas le noter dans la lettre finalement) une fois qu'elle est dans la grotte.
On peut se demander si finalement Antigone ne prend pas cette révolte contre Hémon comme prétexte pour mettre fin à ses jours. Aurait-elle supporté la vie calme dont parle Hémon ? ("le bonheur, c'est un banc pour se reposer le soir, un enfant qui joue à nos pieds, un outil qu'on tient bien dans sa main."