Je voudrai un résumer court et rapide sur le livre Antigone de Jean Anouilh, pour mon histoire des art
svp aidez moi VITE :-) merci d'avance.

1
ok
meci !:-)
Antigone est une pièce de Jean Anouilh représentée pour la première fois dans une mise en scène, des décors et des costumes d'André Barsacq au théâtre de l'Atelier à Paris le 4 février 1944, en pleine Occupation allemande.L’Antigone d’Anouilh est inspirée du mythe antique en rupture avec la tradition de la tragédie grecque. Le personnage d’Antigone est l'allégorie de la Résistance s'opposant aux lois édictées par Créon / Pétain et qu'elle juge iniques. Anouilh s’inspire du geste de Paul Collette
perso g fe sa et j eux 16
je vais l'utiliser je croi merci beaucoup. c'est trop cool 16 :-) ‼

Réponses

2016-02-28T20:32:05+01:00

Cette réponse est certifiée

×
Les réponses certifiées contiennent des informations fiables et sérieuses attestées par une équipe d'experts triés sur le volet. Brainly propose des millions de réponses de haute qualité, toutes soigneusement modérées par les membres les plus fiables de notre communauté, mais les réponses certifiées frôlent l'excellence.

Antigone est une tragédie en prose en 1 acte écrite par Jean Anouilh. La pièce s’ouvre avec un Prologue qui consiste à présenter les personnages et l’intrigue de l’histoire – une technique très utilisée par les auteurs grecs :


Après le départ d’Œdipe, roi de Thèbes, le royaume est gouverné par ses deux fils, Polynice et Étéocle. Les deux frères avaient d’abord décidé de partager le pouvoir et de régner une année sur deux. Mais après un an, Étéocle ne veut pas céder le pouvoir à son frère. Polynice veut reprendre le trône et réussit à assembler une armée. Une guerre se déclare entre les deux frères qui se terminent par la mort de Polynice et Étéocle qui se sont entretués. Le pouvoir revient alors à leur oncle, Créon. Celui-ci organise des funérailles pour Étéocle qu’il considère être mort pour le royaume, mais ordonne de ne pas toucher au corps de Polynice, celui qui a trahi sa patrie, de ne pas lui donner de sépulture.


La pièce débute lorsqu’Antigone retourne chez elle, dans la nuit. Encore émue par ce qu’elle vient de faire, une nourrice lui donne des conseils avisés. Cependant, le destin d’Antigone est déjà scellé.


Elle rencontre ensuite son fiancé, Hémon, le fils de Créon. Après s’être rassuré de son amour pour elle, elle lui demande de lui faire confiance et lui annonce la rupture de leurs fiançailles. Hémon ne comprend pas les raisons de cette rupture. Puis, alors que sa sœur Ismène tente encore de la convaincre de ne pas enterrer leur frère, Antigone lui avoue qu’elle l’a déjà fait, la nuit passée.  

Plus tard, elle rencontre son fiancé Hémon, qui est aussi le fils de Créon. Elle lui annonce qu’elle met un terme à leurs fiançailles mais qu’il doit lui faire confiance. Plus tard, sa sœur Ismène vient la voir pour lui ôter l’idée d’enterrer Polynice mais Antigone lui avoue que c’est déjà chose faite.


Au même moment, la sépulture de Polynice est retrouvé. Créon en est averti, il fait alors surveiller le cadavre et ordonne à sa cour de ne pas parler de cette affaire. Antigone est mise aux arrêts par les gardes du roi qui la retrouvent près du corps du roi sans savoir de qui il s’agit.


Créon ne comprend pas l’acte de sa nièce, il tente de la raisonner mais celle-ci est déterminée et leur réconciliation n’est guère possible à présent. Le roi souhaite que la paix revienne dans le royaume et que tout scandale liée à la mort de Polynice ne s’ébruite. Alors qu’il tente une ultime fois de faire changer Antigone d’avis, Créon révèlent les véritables personnalités de ses frères et pourquoi ils sont morts. Antigone ne cèdent pas malgré ces révélations qui la bouleversent.


Il n’est dès lors plus possible de secourir Antigone. Le chœur et Héron prennent sa défense mais Créon ne peut plus empêcher sa mise à mort et demande à un garde de l’emporter. Antigone, emprisonnée, vit ses derniers instants. Un messager arrive sur scène pour annoncer la mort d’Antigone et celle de son fiancé qui a préféré se suicider par chagrin.


La pièce se termine lorsque Créon revient sur scène. Le chœur lui apprend que sa femme n’a pu supporter la mort de Héron et s’est tuée. Le roi se retrouve désormais seul. Et le chœur s’adresse une dernière fois au public.