Réponses

Meilleure réponse !
2014-04-05T22:49:22+02:00
Une banale affaire d’espionnageTout commence à l’origine : leservicedesrenseignements français intercepte undocument (le fameux « bordereau »)prouvant qu’un officier français trahitsonpays au bénéfice de l’Allemagne.Uneenquête est tout de suite ouverte etles soupçons se portent immédiatementsur un officier juif, qui effectue un stageà l’état-major, le capitaine Dreyfus.Desexperts en graphologie sont alorsnommés. Malgré leurs conclusionscontradictoires, Alfred Dreyfus estarrêté, à la suite d’un très rapideinterrogatoire mené par le commandantdu Paty deClam, chargé del’enquête. Le 19 décembre 1894, le procès s’ouvreà huis clos devant le conseil de guerrequi prononce la culpabilité de l’accuséquatre jours plustard, au vu d’un « dossier secret », que l’avocat deDreyfus, maître Demange, n’a jamais puconsulter.Dreyfus est donc condamné à ladéportation à vie. Mais il doit subirauparavant le déshonneur suprême,ladégradation en public. Celle-ci a lieule5 janvier 1895, dans la grande courde l’École militaire. La « une » du PetitJournal le montre au garde-à-vous,impassible face à l’adjudant de la Garderépublicaine qui brise son sabre sur songenou après lui avoir arraché sesgalons, les bandes rouges de sonpantalon, ainsi que tous les insignes dugrade, qui gisent à terre. « Lemagnifique adjudant tiraille, dépiaute,endeuille le traître », écrit MauriceBarrès. Il est ensuite conduit audépôtavant son départ pour l’île du diable.
Les premiers doutesEn 1895, personne ou presque nedoute de la culpabilité du capitaine.Seuls, sa femme Lucie et son frèreMathieu sont persuadés de soninnocence. Ils tentent, en vain, de convaincre des personnalitéspolitiques ou littéraires. Le journaliste Bernard Lazare est undes rares à s’intéresser àl’abondante documentation réuniepar le frère ducapitaine.Il faut attendre mars 1896 pourquelenouveau chef du servicedesrenseignements français,lecommandant Picquart, sur le pointd’être promu lieutenant-colonel,entre en possession d’un document(un pneumatique, appelé le « petitbleu »), prouvant que le véritableauteur dubordereau n’est pas Dreyfus, maisunautre officierfrançais, criblé de dettes, lecommandant Esterhazy. Picquarttente de convaincre ses supérieurs,en vain. Devenu gênant, ilestenvoyé en mission sur les frontièresde l’Est, puis en Tunisie.Le public apprend également queDreyfus a été condamné sur un « dossier secret » non communiquéàla défense, ce qui est illégal.L’armée, ne voulant pas reconnaître qu’elle a fait une erreur judiciaire,oupour protéger certains de sesmembres, décide donc de trouverd’autres « preuves » de la culpabilitéde Dreyfus et, au besoin, deles inventer. C’est ce que faitle commandant Henry, membreduservice de renseignements,quifabrique un faux désignantnommément Dreyfus comme traître.(Son inauthenticité sera découverteen août 1898 et Henry, démasqué, se tranchera la gorge en prison.

2014-04-05T23:09:26+02:00
Va voir sur www.wikipedia.fr
Je sais que c'est banal mais il y a toute les informations nécessaires je pense