Réponses

2014-03-27T00:26:31+01:00
 Le conflit entre les générations a toujours existé. La première génération a toujours vu en la seconde une génération de révoltés, de mal adapté et d’irrespectueux. Les adultes ont oublié qu’ils étaient en conflit avec leurs prédécesseurs. Le monde d' aujourd’hui est très différent de celui d’autrefois. Les adultes ont beaucoup de mal à assurer une éducation à laquelle ils participent en grande partie comme cela était le cas autrefois. Le monde d' aujourd’hui est dominé par l’information qui est à la portée de tous. Les jeunes communiquent entre eux par des moyens qui n’existaient pas autrefois et qui les rapprochent en temps réel. Les limites de l’espace n’existent plus. On peut communiquer par l’image et le son avec n’importe qui dans le monde. Il s’agit du phénomène de l’Internet et son évolution ultra rapide. Evolution à laquelle les adultes sont restés, en majorité, à la marge et sur laquelle ils n’ont aucune emprise.     Ce phénomène a tendance à isoler les jeunes quand ils sont chez eux. En effet, ils passent beaucoup de temps devant leurs ordinateurs et semblent s’y intéresser plus que toute autre chose.  Quand les adultes interviennent  pour les rappeler à la réalité, les jeunes considèrent cela comme une intrusion dans ce qui ne les concerne pas, d’où la naissance des conflits.     Cependant, une autre catégorie de jeunes réagit violemment pour des causes liées à la consommation de stupéfiants qui agissent négativement sur leur caractère. Ceux-ci nécessitent un appui psychologique pour les aider à sortir de cette expérience dans laquelle ils se sont engagés de bon gré ou malgré eux.     Les adultes doivent faire un pas vers les jeunes et changer leur façon de les considérer en instaurant avec eux un véritable dialogue. Ils doivent faire l’effort de les comprendre et essayer de s’adapter au changement que connaît le monde. De cette façon ils peuvent même éviter que les jeunes cherchent refuge dans la drogue et les mauvaises fréquentations.      Enfin, les adultes sembles ignorer la sagesse d’Ali Ibn Taleb quand il affirme : « Ne contraignez pas vos enfants à vos habitudes car ils sont nés pour une époque qui n’est pas la votre. 
2014-03-27T01:23:07+01:00

«Les jeunes d’aujourd’hui manquent de respect aux adultes et pensent avoir toujours raison. »

Cette généralisation manque de nuances et non, je ne pense pas que tous les jeunes manquent de respect et ne sont pas arrogants. Certains sont même absolument capables de s'exprimer dans un langage châtié quand ils s'adressent à un adulte et le font avec respect, ce qui donne évidemment envie d'être réceptif au message qu'ils veulent transmettre.

En revanche, il est vrai qu'une grande majorité n'éprouve pas ce besoin de s'adresser avec respect à un adulte. Pourquoi le feraient-ils si on leur a toujours appris qu'ils étaient des enfants-rois? Cela provient à mon sens de l'éducation qu'ils ont reçue. Un tournant très net dans l'éducation des enfants a été amorcé dès las années 60 par Françoise Dolto, qui a œuvré toute sa vie pour faire comprendre que le langage de l'enfant était important. Si donner sa place à l'enfant en tant que personne était essentiel, le message n'aura pas été compris par nombre de parents et progressivement un certain laxisme dans l'éducation s'est révélé. Au point qu'aujourd'hui, la fessée est un acte d'agression sur la personne de l'enfant !

Progressivement, des familles entières ont élevé des enfants sans qu'ils ne vouent de respect à leurs propres parents ou à leurs aïeux. Comment ces enfants seraient-ils des jeunes respectueux vis à vis d'autres adultes? Et puisque leur parole est souveraine, pourquoi imagineraient-ils un instant avoir tort?

Car rien ne prépare réellement à devenir parents. C'est un travail de longue haleine où l'exemple est le meilleur des principes. Où il ne suffit pas de montrer que l'on a raison en imposant ses règles de façon rigide mais où il faut arbitrer sans cesse pour montrer le chemin à suivre. Et démontrer de manière répétée que les manifestations de colère et l'insolence ne mènent à rien de bon si c'est à ne pas se faire entendre. Car dans la société, ce sera pas le cas... Bref, utiliser une parole mesurée pour exprimer ce que l'on a à dire, et avoir l'humilité d'accepter que l'on ne sait pas tout. Car tout comme on a envie d'être entendu et compris, les autres partagent cette même envie.

C'est aussi peut-être un trait caractéristique la fougue de la jeunesse que de se croire au-dessus de la considération des plus âgés. Qui n'a pas ressenti cela, à n'importe quelle époque? Mais la différence est que les "formes" devaient être respectées et une attitude de respect au moins feinte.

C'est, je crois, ce qui manque à beaucoup de jeunes gens aujourd'hui : la capacité d' adopter le profil de circonstance lorsqu'ils sont face à un adulte. Ce sont là des codes de vie en société absolument indispensables à l'entrée dans la vie active.