Réponses

2014-03-22T14:00:15+01:00
Je fais à ma façon bien sûr :

C'était il y a bien longtemps, à l'époque je devais avoir entre 5 et 6 ans, j'étais alors ce qu'on pourrait appeler un enfant. Mais j'étais malin comme un singe, et d'ailleurs je m'étais fait déjà une petite réputation de casse-cou dans la famille. Mais je me rappelle très bien d'un jour qui m'a très longtemps marqué, ce jour là, j'étais sur le chemin de l'école et je venais de sortir de chez moi, le parcours ne prenait que quelques minutes à pieds et puis maman ne pouvait m'accompagner, elle partait toujours avant moi. Papa, quant à lui, était partit pour un voyage d'affaires de 2 jours dans le Nord de la France. Arrivé à l'école, je n'étais pas très enthousiaste, que voulez vous, c'est comme ça avec tous les enfants ! Après une dure journée plus qu'éprouvante, je rentrais à la maison, et je fis le chemin avec deux garçons un peu plus âgés que moi mais que je connaissais asse bien car ils faisaient beaucoup de bazar à l'école comme moi, et du coup nous étions souvent punis ensemble. Sur le chemin, ils me questionnaient intensément, comme s'ils voulaient tous savoir de ma vie, ils me proposaient de les inviter chez moi pour le goûter. J'acceptais non sans mal, et finalement nous arrivâmes devant chez, j'ouvris la porte d'entrée quand soudain ils me poussèrent vers l'arrière et rentrèrent de force dans la maison avec la clé et refermèrent la porte derrière eux. A ce moment là, je fus encore sous le choc de ce qui s'était passé, mais je revenais à la réalité car le vacarme que j'entendais à l'intérieur me surpris intensément. J'étais alors dans une impasse, j'étais alors comme qui dirait dans la ''panade''. Dans ma tête, c'était la fouillis total, je ne savais plus quoi faire, qu'est ce qui m'a pris de les laisser entrer. J'étais alors dans une impasse, une impasse qui me faisait perdre tout mes moyens, mais heureusement ma mère arriva quelques instants après et remit de l'ordre dans la maison, elle décida pas de porter plainte trouvant que moi aussi était impliqué dans cette histoire. Mais ce qui était le plus fou, c'est qu'elle ne m'avait point punit, et ça, c'est ce qui m'a toujours surpris chez nos parents, cette sagesse, ce calme qui fait que l'on les aime jusqu'à leur mort. Et moi dans tout ça, je devins plus sage, plus calme, et désormais plus prudent, je pensais alors que toute cette histoire avait du bon !