Quelqu'un peut-il me corriger mes fautes d'orthographe sil vous plais ?



" - Pourquoi as-tu demandée a me voir Yuna ?


- Pourquoi ? Parce que chaque jour y a ce foutus cauchemars qui ce
répète. Chaque matin mes dents claquent, elles s'entrechoquent, car la
peur me ronge. Quand mon réveil sonne je ne souhaite qu'une chose: Me
rendormir. Car cette vie, cette journée qui se répète sans cesse me
bouffe le coeur, cette douleur si puissante me fais perdre patience.
Elle me perd, m'abandonnent sur cette route humidifiée par mes larmes, a la mercis de quiconque, a la mercis de tout de monde.


Mon corps, mort, étalé depuis tant d'année sur cette chaussée, écrasé
par tous ces cinglés prêt a tout pour grandir et partir. Ouais ce corps,
ce corps qui autrefois étais mien, n'est plus rien. Il fais partit du
paysage, vous comprenez ? Je me suis lamentablement abandonnée. Voila la
raison pour laquelle je vient aujourd'hui Mme. J'en ai marre de pourrir
sur le coin de la route sans que personne n'y prête attention, j'en ai
marre d'être là au milieux de tous mais que personne ne me remarque.


- Qu'attend tu de moi, je ne peux malheureusement pas te relevée.
Personne n'est en mesure de le faire Yuna, il n'y a que toi, toi seule
est capable d'accomplir cette lourde tache.

- Mais ça fais 5
ans Mme, 5 ans que je suis incapable de bouger, de crier, je vous l'ai
dit ce corps n'est plus rien. Il est sans vie, sans envie. Il meurt car
je l'ai abandonné.

- Pourquoi a tu décidé de l'abandonner ? C'est ton corps, il t'appartenais,et t'appartient encore aujourd'hui.


- Parce que c'était un fardeau pour moi de porter cette carcasse pleine
de graisse. C'était un calvaire de me lever le matin en sachant que
toute la journée j'aurais cette affreuse chose a trimballer. Je me
détestais vous comprenez ? Ce corps, cette chose, je n'en voulais
plus... Et voila le résultat.

Aujourd'hui, je passe mes
affreuses journées ici. Allongé dans ce lit d'hôpital, nourrie par ce
tuyau qui passe par mon nez pour m'insérer cette graisse que j'ai voulu
abandonné. Mme, je vous en supplie, aider moi... Ces murs blanc, ces
gens que je voie arriver et partir, cette vielle télé, tout. Tout m'est
devenus insupportable, cette routine, ces heures précisent ou les
infirmières viennent voir si je suis encore en vie. Tout ça, toute ces
choses que je connais par coeur, a la seconde prêt, ouais tout ça, je
n'en peux plus...

- Mais Yuna, nous, les psychologues nous
sommes là pour t'aider, on essais temps bien que mal de te guérir. Nous
faisons déjà de notre mieux, je suis désolée ma Puce, je sais très bien
que ce n'est pas une vie ça. Mais... Comment te dire, il faut te battre,
tout donner, mettre toutes les chances de ton cotées, être réceptive a
tout, il faut que tu acceptes l'aide de tout le monde, et pas seulement
la mienne...

Tu verras un jours, on te relèvera. " ©



Merci.



2

Réponses

2014-03-21T19:28:22+01:00

Bonsoir

Je t'ai corrigé les mots qui contenaient des fautes :

- demandé

- se

- abandonne

- à, tour du

- années

- par tous ces cinglés prêts

- Voilà

- viens

- milieu

- Qu'attend-tu

-relever

- es

- tâche

- fait

- appartenait

- voilà

- abandonner

- aidez-moi

-Ces murs blancs

- vielle

- toutes

- au second prêt

-ont

- coté

- jour


Meilleure réponse !
2014-03-21T19:29:24+01:00
" - Pourquoi as-tu demandé  à me voir Yuna ?


- Pourquoi ? Parce que chaque jour y a ce foutus cauchemars qui se 
répètent. Chaque matin mes dents claquent, elles s'entrechoquent, car la 
peur me ronge. Quand mon réveil sonne je ne souhaite qu'une chose: Me 
rendormir. Car cette vie, cette journée qui se répète sans cesse me 
bouffe le coeur, cette douleur si puissante me fais perdre patience. 
Elle me perd, m'abandonne sur cette route humidifiée par mes larmes, a la mercis de quiconque, à la mercis de tout de monde. 


Mon corps, mort, étalé depuis tant d'années sur cette chaussée, écrasé 
par tous ces cinglés prêts a tout pour grandir et partir. Ouais ce corps,
ce corps qui autrefois était mien, n'est plus rien. Il fait partie du 
paysage, vous comprenez ? Je me suis lamentablement abandonnée. Voilà la
raison pour laquelle je viens aujourd'hui Mme. J'en ai marre de pourrir
sur le coin de la route sans que personne n'y prête attention, j'en ai 
marre d'être là au milieu de tous mais que personne ne me remarque.


- Qu'attends-tu de moi, je ne peux malheureusement pas te relever. 
Personne n'est en mesure de le faire Yuna, il n'y a que toi, toi seule 
es capable d'accomplir cette lourde tâche.

- Mais ça fait
ans Mme, 5 ans que je suis incapable de bouger, de crier, je vous l'ai 
dit ce corps n'est plus rien. Il est sans vie, sans envie. Il meurt car 
je l'ai abandonné.

- Pourquoi a tu décidé de l'abandonner ? C'est ton corps, il t'appartenait , et t'appartient encore aujourd'hui.


- Parce que c'était un fardeau pour moi de porter cette carcasse pleine
de graisse. C'était un calvaire de me lever le matin en sachant que 
toute la journée j'aurais cette affreuse chose à trimballer. Je me 
détestais vous comprenez ? Ce corps, cette chose, je n'en voulais 
plus... Et voilà le résultat.

Aujourd'hui, je passe mes 
affreuses journées ici. Allongé dans ce lit d'hôpital, nourrie par ce 
tuyau qui passe par mon nez pour m'insérer cette graisse que j'ai voulu 
abandonner. Mme, je vous en supplie, aidez moi... Ces murs blancs, ces 
gens que je voie arriver et partir, cette vieille télé, tout. Tout m'est 
devenus insupportable, cette routine, ces heures précisent ou les 
infirmières viennent voir si je suis encore en vie. Tout ça, toute ces 
choses que je connais par coeur, au second prêt, ouais tout ça, je 
n'en peux plus...

- Mais Yuna, nous, les psychologues nous 
sommes là pour t'aider, ont essais temps bien que mal de te guérir. Nous 
faisons déjà de notre mieux, je suis désolée ma Puce, je sais très bien 
que ce n'est pas une vie ça. Mais... Comment te dire, il faut te battre,
tout donner, mettre toutes les chances de ton coté, être réceptive a 
tout, il faut que tu acceptes l'aide de tout le monde, et pas seulement 
la mienne... 

Tu verras un jour, on te relèvera. " ©
Voilà, normalement c'est bon.
j'ai une question c'est : la mercis de tout de monde. c'est pas plutôt tour du monde ?
tour tu*