Réponses

2014-03-13T07:51:26+01:00
A Berlin, le projet d’une ingérence des quatre zones s’efface devant les divergences d’intérêt entre les puissances de l'OTAN et la puissance soviétique, ces divergences ne faisant que s’accentuer en 1946 puis en 1947 jusqu'à la rupture de la Grande Alliance.
Les plans de relance Américain comme le plan Marshall font face à l'intransigeance soviétique, alors que les membres de l'OTAN relancent l'économie de leurs zones Berlinoises , l'URSS se retire du conseil de contrôle le 20 mars 1948. C'est ce dont Konrad Adenauer – chancelier de la RFA entre 1949 et 1963 – fait mention dans ses mémoires éditées en 1965 : "Le 20 mars 1948, le maréchal Sokolovski, commandant en chef soviétique, quitta la séance du conseil de contrôle". D'un point de vue soviétique c’est la réforme monétaire dans les secteurs ouest qui est la cause de la crise « lorsque le 20 juin, la réforme monétaire entra en vigueur… ". Cette réforme créant le Deutsche Mark sans l'accord de l'Union soviétique est jugée inacceptable puisque toutes les décisions devaient être prises en commun par les quatre puissances occupantes.
merci mais je voulais juste un peux plus simple du niveau de 3 eme
2014-03-13T08:25:56+01:00

Au sortir de la guerre, le territoire allemand, vaincu, est partagé entre les membres de l'Alliance: France, Grande-Bretagne, Etats-Unis et Union Soviétique.  Pendant que les 3 premiers oeuvrent à la reconstruction de l'Allemagne, l'Union Soviétique continue à démembrer le tissu allemand à son propre profit pour se dédommager des pertes occasionnées par la guerre. Deux politiques différentes qui aboutissent en 1948 au blocus de Berlin et au début de la guerre froide : d'une part, l'Allemagne occidentale se voit créer de Deutsche Mark en remplacement du Reichmark, trop déprécié et d'autre part, l'Allemagne Orientale sous la coupe de l'URSS , est de plus en plus isolée. L'Allemagne est alors divisée en RFA et RDA.