Réponses

2014-02-19T18:57:31+01:00
Le lendemain à sa sortie du métro, Maxime s'était approché du manège en trainant les pieds et en maugréant. Il avait soulevé la pesante bâche, l'avait replié au fur et à mesure, avait grommelé à la pensée qu'il avait fallu épousseter tout cet attirail, huiler tous ces essieux.

Jeanne et tante Lison cachèrent leurs figures dans leurs mains, poussant des sanglots précipités, et elles balbutiaient dans leurs larmes : "Nous avons été si malheureuses...si malheureuse! Maintenant que nous sommes tranquilles avec lui, on nous l'enlève... Qu'est ce que nous deviendrons...toutes seules...à présent?