Bonjour aidez moi svp!!!
on doit retrouver les attributs, épithètes, compléments du noms et les subordonnés relatives dans le texte ci dessous.

La foire de la Saint-Martin – la dernière grande foire avant l'hiver – se tenait sur un terrain de l'abbaye de Hautefage mais à proximité du bourg de Miegemont qui, lui, dépendait des vicomtes de Pleaux. De là, une source de conflits sans fin entre abbés et vicomtes pour définir qui percevrait les taxes imposées aux marchands et qui se chargerait de faire régner l'ordre.
Car c'était une foire de bon rapport où se traitaient d'ordinaire beaucoup d'affaires et où venaient, de loin, des marchands importants. Mais la reprise de la guerre, avec les ravages qu'elle entraînait, la rareté de l'argent, le peu de sûreté des routes faisaient que, cette année-là, bien des emplacements restaient vides. Et les gens qui affluaient, en sortant de l'office religieux de l'abbaye, allaient d'un étal à l'autre, visiblement déçus, même s'ils étaient venus plus pour regarder que pour acheter.

1

Réponses

2014-02-15T18:18:21+01:00
On doit retrouver les attributs, épithètes, compléments du noms et les subordonnés relatives dans le texte ci dessous.

La foire de la Saint-Martin (complément du nom) – la dernière grande (épithète) foire avant l'hiver (complément du nom) – se tenait sur un terrain de l'abbaye de Hautefage (complément du nom) mais à proximité du bourg de Miegemont qui, lui, dépendait des vicomtes de Pleaux (subordonnée relative). De là, une source de conflits sans fin (épithète) entre abbés et vicomtes (complément du nom) pour définir qui percevrait les taxes (subordonnée relative) imposées (épithète) aux marchands et qui se chargerait de faire régner (subordonnée relative) l'ordre (attribut).
Car c'était une foire (épithète) de bon rapport (attribut) où se traitaient d'ordinaire (complément du nom) beaucoup (attribut) d'affaires et où venaient, (complément du nom) de loin, des marchands importants (attribut). Mais la reprise de la guerre, avec les ravages qu'elle entraînait, la rareté de l'argent, le peu de sûreté des routes (complément du nom) faisaient que, cette année-là, bien des emplacements restaient (subordonnée relative) vides (épithète). Et les gens qui affluaient,(subordonnée relative) en sortant de l'office (complément du nom) religieux (attribut) de l'abbaye, allaient d'un étal à l'autre, visiblement déçus (épithète), même s'ils étaient venus plus pour regarder que pour acheter.