Bonsoir à tous je dois faire ces deux exercices de Français :

Exercice 1:

La Peste raconte la vie quotidienne des habitants d'une ville isolée pendant une épidémie.

Une des conséquences les plus remarquables de la fermeture des portes fut, en effet, la soudaine séparation ou furent placés des êtres qui ne s'y étaient pas préparés.Des mères et des enfants,des époux, des amants qui avaient cru procéder quelques jours auparavant à une séparation temporaire, qui s'étaient embrassés sur le quai de notre gare avec deux ou trois recommandations, certains de se revoir quelques jours ou quelques semaines plus tard, enfoncés dans la stupide confiance humaine, à peine distraits par ce départ de leurs préoccupations habituelles, se virent d'un seul coup éloignés sans recours, empêchés de se rejoindre ou de communiquer. Albert Camus,La Peste 1)Relevez les propositions subordonnées.Indiquez le mot subordonnant. 2)Quels mots complètent ces propositions subordonnées? Comment s'appellent-elles?

1
3.Le toit duquel le couvreur est tombé était particulièrement glissant à cause de la neige qui était tombée toute la nuit.
4.Le Voyageur sans bagages est une des pièces contemporaines que je préfère.
5. Y a-t-il quelque chose qui te plaise ici?
6.J'aimerai boire quelque chose de frais,qui désaltère vraiment.
7.Nous ne faisons pas de différences entre les participants qui sont à l'heure.

Réponses

Meilleure réponse !
2014-02-12T06:42:18+01:00
Exercice 1 :
La Peste raconte la vie quotidienne des habitants d'une ville isolée pendant (circonstancielle) une épidémie. Une des conséquences les plus remarquables de la fermeture des portes fut, en effet, la soudaine séparation ou furent placés des êtres qui (complétive) ne s'y étaient pas préparés. Des mères et des enfants,des époux, des amants qui (relative) avaient cru procéder quelques jours auparavant à une séparation temporaire, qui (relative) s'étaient embrassés sur le quai de notre gare avec deux ou trois recommandations, certains de se revoir quelques jours ou quelques semaines plus tard, enfoncés dans la stupide confiance humaine, à peine distraits par ce départ de leurs préoccupations habituelles, se virent d'un seul coup éloignés sans recours, empêchés de se rejoindre ou de communiquer. Albert Camus,La Peste
1) Relevez les propositions subordonnées.Indiquez le mot subordonnant.

2) Quels mots complètent ces propositions subordonnées?
    Comment s'appellent-elles?

3.Le toit duquel (relative) le couvreur est tombé était particulièrement glissant à cause de la neige qui (complétive) était tombée toute la nuit.
4.Le Voyageur sans bagages est une des pièces contemporaines que(complétive)  je préfère.
5. Y a-t-il quelque chose qui (relative) te plaise ici ?
6.J'aimerai boire quelque chose de frais, qui (complétive) désaltère vraiment
7.Nous ne faisons pas de différences entre les participants qui (complétive) sont à l'heure.