Réponses

2014-02-09T14:10:44+01:00
A partir du principe de l’extraction liquide-liquide et des étiquettes de solvants proposés, justifier le choix du solvant extracteur du diiode dans la Bétadine®.Initialement, le soluté à extraire (diiode) se trouve en solution aqueuse (solvant = eau) appelée Bétadine. Pour l’en extraire, on choisit le cyclohexane. En effet, ce nouveau solvant - n’est pas miscible avec le solvant initial (eau), ce qui permet la séparation - solubilise mieux le diiode (le diiode a une solubilité dans le cyclohexane 100 fois supérieure à celle qu’il a dans l’eau) - est très volatil, ce qui permet l’extraction finale du diiode
Quelle verrerie peut-on choisir pour réaliser cette extraction ?
Remarquons que la phase organique récupérée ici, contenant le diiode dans le cyclohexane, peut être « séchée» à l’aide de sulfate de magnésium, un dessiccant permettant d’éliminer toute trace d’eau avant l’évaporation du cyclohexane.Comment réaliser cette dilution à partir du matériel disponible ? Expliquer.
On place la solution de Bétadine (solution « mère ») dans un becher préalablement rincé à la Bétadine. A l’aide d’une pipette jaugée, rincée à la Bétadine, et munie de sa propipette, on prélève un volume Vo (Vo = 5,0 mL par exemple) de solution mère que l’on place dans une fiole jaugée de volume 10 Vo (soit 50,0 mL dans notre exemple) préalablement rincée à l’eau distillée. On ajoute de l’eau aux ¾ de la fiole environ, on agite. On complète ensuite jusqu’au trait de jauge (ménisque assis sur le trait), on bouche et on agite. Les volumes de pipette et de fiole dépendent du facteur de dilution (10 ici) et du volume de solution « fille» désiré.
2) La décantation simple : Elle permet de séparer, grossièrement, un mélange hétérogène solide - liquide.
 La décantation à l’aide d’une ampoule à décanter : Elle permet de séparer un mélange hétérogène liquide - liquide.
 -  La filtration : Elle permet de séparer un mélange hétérogène solide liquide.