Bonsoir ! j'ai une "redaction" a rendre pour demain, c'est plutôt une lettre que je dois écrire. j'écris le sujet: L’appartement de monsieur Méchinet ouvrant sur mon palier, juste en face de la porte de ma chambre, nous nous étions à diverses reprises trouvés nez à nez. En ces occasions, nous avions l’habitude de nous saluer. Une fois, je le vis rentrer habillé à la dernière mode, la boutonnière endimanchée de cinq ou six décorations ; le surlendemain, je l’aperçus dans l’escalier vêtu d’une blouse sordide et coiffé d’un haillon de drap qui lui donnait une mine sinistre. Et ce n’est pas tout. Par une belle après-midi, comme il sortait, je vis sa femme l’accompagner jusqu’au seuil de leur appartement, et là l’embrasser avec passion, en disant : – Je t’en supplie, Méchinet, sois prudent, songe à ta petite femme ! Sois prudent !… Pourquoi ?… À quel propos ? Qu’est-ce que cela signifiait ?… La femme était donc complice !… Ma stupeur ne devait pas tarder à redoubler. Une nuit, je dormais profondément, quand soudain on frappa à ma porte à coups précipités. Je me lève, j’ouvre… Monsieur Méchinet entre, ou plutôt se précipite chez moi, les vêtements en désordre et déchirés, la cravate et le devant de sa chemise arrachés, la tête nue, le visage tout en sang… – Qu’arrive-t-il ? m’écriai-je épouvanté. Mais lui, me faisant signe de me taire : – Plus bas !… dit-il, on pourrait vous entendre… Ce n’est peut-être rien quoique je souffre diablement… Je me suis dit que vous, étudiant en médecine, vous sauriez sans doute me soigner cela… Sans mot dire, je le fis asseoir, et je me hâtai de l’examiner et de lui donner les soins nécessaires. Encore qu’il y eût eu une grande effusion de sang, la blessure était légère… Ce n’était, à vrai dire, qu’une éraflure superficielle partant de l’oreille gauche et s’arrêtant à la commissure des lèvres. Le pansement terminé : – Allons, me voilà encore sain et sauf pour cette fois, me dit monsieur Méchinet. Mille remerciements, cher monsieur Godeuil. Surtout, de grâce, ne parlez à personne de ce petit accident, et… bonne nuit. Bonne nuit !… Je songeais bien à dormir, vraiment ! Alors voila le sujet, je dois a partir de ca rédiger une lettre a un ami, moi étant monsieur godeuil lui racontant (a mon ami) les circonstances dans lesquelles je suis parvenu a découvrir les activits réelles de mon étranges voisin. Merci

2

Réponses

2012-10-24T18:58:37+02:00

ce n'est pas

très bon je trouve tu change de direction a chaque fois il fodrait que tu nous mettes le sujet afin qu'on puissent comprendre

  • Utilisateur Brainly
2012-10-24T18:59:48+02:00

Je ne trouve pas que sa resemble a une lettre il faudrait que tu nous mette le sujet en entier pour quand te dise quoi changer :)