Beaucoup d'alpinistes connaissent le « mal des montagnes ». A partir d'une certaine altitude, des troubles apparaissent: maux de tête, vertiges, accélération du rythme cardiaque... et surtout des difficultés à respirer. Le rythme respiratoire augmente et chaque inspiration devient plus profonde. Pour connaître la cause du mal des montagnes, on a mesuré à différentes altitudes la quantité de dioxygène présent dans 1 L d'air.

Explique comment l'augmentation des mouvement respiratoire permet de compenser la faible teneur en dioxygène de l'air

1

Réponses

2014-02-06T19:40:43+01:00
L'altitude pour notre organisme a une faible quantité de dioxygène dans l'air donc ce qu'il faut c'est compenser la faible quantité de dioxygène donc notre organisme augmente la quantité d'air qui véhicule dans notre appareil respiratoire le rythme respiratoire est accéléré ce qui augmente notre volume d'air échangé avec de grandes respirations