Bonjour, j'aurais vraiment besoin d'aide j'ai un rédaction en français sur les héros médiéval je dois raconter une scene de combat entre 2 chevalier je peux mettre du merveilleux dans mon texte mais la je suis vraiment sans imagination auriez-vous des idées ??
MERCI d'avance !!!!

1

Réponses

Meilleure réponse !
2014-02-05T18:12:15+01:00
Je te remets la réponse que j'ai déjà faite il y a quelques mois. Dans les portraits des chevaliers: décrire les couleurs, les chevaux,  voici du vocabulaire:

lance , écu, épée (lames) , hauberts, heaume , armure , à toi de chercher ce que cela veut dire
Ex:" Son haubert était richement ouvragé "

Les règles de la chevalerie :
  ne jamais blesser les chevaux.
Un chevalier ne doit pas non plus tuer un adversaire qui implore sa pitié.
Un chevalier sur son cheval ne doit pas attaquer un chevalier mis à terre.

Donc comme dans ton devoir un des chevaliers est "preux" l'autre" félon", tu dois faire faire des choses interdites par les règles de la chevalerie au félon.


  Voici ce qu’on doit retrouver dans ta rédaction : L’expression de la force, de la vaillance, du courage, de l’endurance , la loyauté  et  la traitrise,  avec le vocabulaire  qui va  avec : Les grands coups,  puissant, dur , impressionnant,  ils s’affrontent ,se heurtent avec violence,  le courage, la ruse, le bruit des épées qui se cognent (fracassant, assourdissant…)  

Vous pouvez vous inspirer de ces textes  (MAIS SANS COPIER, car ce sont des textes originaux!):   « Les deux combattants se sont postés l’un en face de l’autre à une centaine de mètres. Ils sont tous les deux magnifiquement vêtus. Le Chevalier des Egrieux porte une cotte de maille rouge vif et tout lamée d’or. Le heaume qui lui protège la tête et le cou est aussi entièrement recouvert d’or. Il porte à son bras l’écu finement décoré qui le protègera des coups fatals de son adversaire. Son destrier, fort et vif, hennit déjà d’impatience. En face se tient le Chevalier de Baudricourt, tout de blanc vêtu. Son heaume et son écu sont couleur de neige et tous deux recouverts d’argent. Le destrier qu’il monte est aussi entièrement blanc. L’armure des deux chevaliers est impressionnante ; à la main ils portent une lance à la pointe ferrée, à la ceinture une épée grande et tranchante et aux pieds des éperons pointus. » « Il avait fière allure » "Les deux chevaliers  s’élancèrent. Dès le premier choc, leurs lancent se brisèrent" « Les épées, en tombant sur les mailles d'acier, en faisaient jaillir des gerbes d'étincelles »  « Tristan s’élance vers lui avec une telle force que sa lance heurte ….. et vole en éclats. » . » Aussitôt il tire son épée, la lève et l’assène…… » « Tristan l’attaque encore de son épée, et le frappe aux flancs d’un coup si violent qu’il retentit dans les airs…. »  
Le merveilleux: cela peut être un anneau magique, quand on tourne la pierre vers la paume, elle décuple la force et le courage , par exemple
ah, oui !!
Encore du merveilleux: au moment ou" le gentil" combat" le méchant", il a soudain des visions, il voir qu'en fait" le méchant" se transforme en monstre pour re^prendre sa forme humaine très vite
Il peut aussi avoir dans sa poche une fiole de potion qui guérit des blessures. En combattant il pense à cette fiole, et cela lui donne du courage
merci merci j'ai toutes les idées qu'il me faux maintenant je m'y met !