URGENT !

Sujet de réflexion : L'écrivain Ernest Hemingway écrit : " Qu'elle soit nécessaire, ou même justifiée, ne croyez jamais que la guerre n'est pas un crime."
Partagez-vous son point de vue ? Développez votre réponse dans un devoir structuré en paragraphes.
- Introduction à rédiger
- Arguments (3 ou 4 arguments qui défendent le point de vue d'Hemingway.
[ Pour l'introduction : 1) Phrase général (guerre)
2) Prise de l'autreur (guerre)
3) Démarche personnelle ]
Je n'arrive pas dutout à trouver d'inspiration sur ce sujet, si quelqu'un n'est pas dans le même cas je serai heureuse de recevoir son aide, merci d'avance :)

1

Réponses

Meilleure réponse !
2014-02-05T02:00:12+01:00
Tout de même! Tu dois bien avoir un début d'embryon de réponse à la question!
Pour ou contre? Si c'est pour, et même pour d'excellentes raisons, cela reste un crime dit Hemingway. Qu'ont fait les "allemands" pendant la deuxième guerre mondiale? Un crime contre l'humanité, c'est reconnu. Qu'ont fait certains français pendant ce temps? La guerre contre les allemands pour la liberté de leur pays. Légitime, diras-tu, oui, dans la logique de la guerre. Mais on ne doit pas oublier que beaucoup d'allemands ne souhaitaient pas faire la guerre et quitter leur famille, qu'ils ont été envoyés au front et sont morts ...sous les balles des français! Légitime? Ca se discute, une fois de plus, car de part et d'autre, c'étaient des crimes et c'est ce que dit Hemingway.
Donc, je vais te donner quelques indications pour rédiger ton travail.
- Introduction : qu'est-ce que la guerre ( important pour toi qui ne l'a pas connue!) et est-ce un crime? C'est ce que soutient Hemingway.
- Développement
1) crime de guerre ou crime de guerre? Crime contre l'humanité (eugénisme, nettoyage ethnique, élimination systématique, etc.) ou crime (raffles, arrestations, exécutions, abattre avant d'être abattu, défense, combat)? Au final, le résultat est peut-être l'échelle sur laquelle les actes se passent. Mais ils se passent, de part et d'autre.
2) Légitimité? Tout comme les Nazis étaient convaincus, pour la plupart, du bien-fondé de leurs valeurs et de leurs actes , les pays envahis étaient eux aussi convaincus que les moyens utilisés pour combattre étaient légitimes.
3) Riposte : oui ou non? C'est un élément psychologique dans la guerre où on essaie de convaincre l'ennemi qu'il a perdu une bataille. Abattre de sang froid un bataillon, sans connaître les individus qui le composent ni les motivations qui les ont amenés là, est-ce légitime? Ou est-ce un crime? Moi, je réponds : c'est un crime, car tu ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu'on te fasse. C'est un acte légitime en temps de guerre. Mais est-ce moralement une bonne raison pour abattre des innocents (sachant que ceux qui sont envoyés en première ligne sont ceux qui ont le moins le choix et éventuellement n'adhèrent pas au système).
4) la vengeance : un autre élément de la guerre qui s'apparente au crime. En effet, supprimer les "collaborateurs" sans se poser la question de leurs motivations est un acte simpliste. D'autant que d'autres, qui ont largement profité de l'occupant, se sont bâti des fortunes sans être inquiétés. Une fois encore, est-ce la bonne réponse?
 De même, les femmes qui ont eu des relations avec des allemands ont été tondues et trainées nues dans les rues, parfois à mort. Est-il impensable que le cœur ait ses raisons que la raison ignore? que l'amour ait été là malgré les dissensions ? Ou que simplement, c'eût été une façon de survivre pour la famille?     

Je te laisse tirer les conclusions, mais tu as compris que j'allais dans le sens de Hemingway. Même ma propre grand-mère, qui était tout petite en 14-18 et plus grande en 39-40 arrivait à me parler tendrement de certains soldats allemands qu'elle avait connus et qui étaient avant tout pères de famille et touchés par les enfants. Comme quoi, tous n'ont pas été des monstres sinon elle n'aurait pas été là pour me le dire.
J'ai 49 ans et je sais que Hans lui retirait les poux et lui chantait des chansons en allemand quand elle avait trois ans... Est-ce qu'il aurait fallu l'abattre, ce Hans, parce qu'il était l'envahisseur commandé de on-ne-sait-où?
C'est la question que je me pose, c'est aussi celle que je te pose.