aider moi svpppp
un évenemant dramatique se produit à la fin du texte . qu'est ce qui se passe a la fin du texte ?
pourquoi ? Explique le aussi précisément possible

Madame Decker venait de rentrer d'un voyage à Haïti - voyage qu'elle avait fait seule - et dont le but était de donner au couple Decker le temps de réfléchir avant d'entamer une procédure de divorce. Le temps de réflexion n'avait rien changé. En se retrouvant après cette séparation, Monsieur et Madame Decker avaient constaté qu'ils se haïssaient plus encore qu'ils ne le pensaient avant. - La moitié ! proclama d'une voix ferme Mme Decker. Je n'accepterai sous aucun prétexte un sou de moins que la moitié de nos biens ! - C'est ridicule ! dit M. Decker. - Tu trouves ? Tu sais que je pourrais avoir la totalité et non la moitié. Et très facilement : j'ai étudié les rites Vaudou, pendant mon séjour à Haïti. - Balivernes ! dit M. Decker. - C'est très sérieux. Et tu devrais remercier le ciel d'avoir épousé une femme de coeur, car je pourrais te tuer sans difficulté, si je le voulais. J'aurais alors tout l'argent, et tous les biens immobiliers - et sans avoir rien à craindre. Une mort provoquée par le Vaudou est impossible à reconnaître d'une mort par lâchage du coeur. - Des mots ! dit M. Decker. - Ah! Tu crois ça ! Je possède de la cire, et une épingle à chapeau. Veux-tu me donner une petite mèche de cheveux, ou une rognure d'ongle ? Je n'ai pas besoin de plus. Tu verras. - Superstitions ! dit M. Decker. - Dans ce cas, pourquoi as-tu si peur de me laisser essayer ? Moi, je sais que ça marche. Je te fais donc une proposition honnête : si ça ne te tue pas, j'accepterai le divorce sans demander un sou. Et si ça marche; j'hérite de tout, automatiquement. - D'accord, dit M. Decker. Va chercher ta cire et ton épingle à chapeau. Il jeta un coup d’œil { ses ongles : - Mes ongles sont un peu courts, je vais plutôt te donner quelques cheveux. Quand il revint, portant quelques bouts de cheveux dans un couvercle de flacon de pharmacie, Mme Decker était en train de pétrir la cire. Elle prit les cheveux, qu'elle malaxa avec la cire, puis elle modela une figurine représentant vaguement un corps humain. - Tu le regretteras ! dit-elle en enfonçant l'épingle à chapeau dans la poitrine de la figurine de cire. Monsieur Decker fut très surpris. Il n'avait pas cru au Vaudou, mais c'était un homme de précautions, qui ne prenait jamais de risques inutiles. Et il avait toujours été exaspéré par l'habitude qu'avait sa femme de ne jamais nettoyer sa brosse à cheveux.

1

Réponses

2014-02-04T23:41:23+01:00
. En instance de divorce ,Met Mme Decker se disputent   pour le partage des biens ,madame se montre trop cupide et exige la moitié, et affirme même à son mari  qu 'elle peut avoir la totalité en le  tuant  seulement par la magie noire car pendant son voyage a Haiti ,elle avait appris les rites du Vaudou ,et s'il le voulait ,elle peut le lui prouver .  elle lui suggéra d'apporter  des ongles mais ,lui prefere une meche de ses cheveux pour faire la démonstration .Quoique suspicieux  Monsieur D ecker est astucieux , sa femme avait une habitude exaspérante ,elle laissait toujours des méches de cheveux dans la brosse ,donc il n'avait qu 'échanger ses cheveux par ceux de sa femme et ainsi la sorcellerie se retournera contre elle :( celui qui  creuse un trou pour un autre ,finira par y tomber) c'est cela l événement dramatique.