vous pouriez me corriger le texte ENTIEREMENT
c'était en février 1932, par une dure journée d'hiver, c'est mapremière entrée je me souviens de chaque detail la salle était sombre avec des bacs massifs, y avait une odeur qui me paresserétrange, des traces sur le mur, mais cela m'était égal car c'était le plus beau jour de ma vie, mais cela me paressait impensable y a quelques mois.
e suit enter avec le proviseur klett dans ma nouvelle classe, à peine mon pied à franchi la porte tous les élèves me regarder de haut en bas, il n'était pas comme moi y avait une différence car leur habit était en quelque sorte plus vieux que les miens je vais l'impression d'êtres un fonctionnaire proviseur Klett murmura à HerZimmirman " c'est Conrad Von Hohenfels fils de Bartholomäus VonHohenfels prend soin de lui" puis repart à son bureau, HerZimmermann parcourut la salle avec ses yeux à moitié fermer; découvrit un siège vide et m'accompagna jusqu'aux mes places il me regarda comme s'il avait envie de me saluer puis il retourna vers l'estrade en reculons, né cet issant de me regarder puis me dit ;

1

Réponses

2014-01-28T21:59:25+01:00
C'était en février 1932, par une dure journée d'hiver, c'est ma première entrée je me souviens de chaque détail, la salle était sombre avec des bacs massifs. Il  y avait une odeur qui me paraissait étrange, des traces sur le mur, mais cela m'était égal car c'était le plus beau jour de ma vie, mais cela me paraissait impensable il y a quelques mois.
Je suis ent avec le proviseur klett dans ma nouvelle classe, à peine mon pied a t -il franchi la porte que tous les élèves me regardaient de haut en bas. Ils n'étaient pas comme moi, il y  avait une différence car leurs habits étaient en quelque sorte plus vieux que les miens, j'avais l'impression d'être un fonctionnaire.
Le proviseur Klett murmura à HerZimmirman " c'est Conrad Von Hohenfels, fils de Bartholomäus VonHohenfels :  prend soin de lui" puis il repartit  à son bureau, HerZimmermann parcourut la salle de ses yeux à moitié fermés, découvrit un siège vide et m'accompagna jusqu'à ma place. Il me regarda comme s'il avait envie de me saluer puis il retourna vers l'estrade à reculons , nécessitant de me regarder puis me dit ;
nécessitant de me regarder ne veut rien dire