Réponses

2014-01-26T18:16:44+01:00
Tiens j'ai trouver ce texte là :


La seconde guerre mondiale débuta en 1939 et se termina en 1945 en Europe. Dés le début de la guerre, les tziganes mais surtout les juifs on été persécutés. A partir de 1941, le but de cette persécution est clairement affiché par le régime nazi : la mort. 

Dans les régions occupées par le régime nazi, les juifs et tziganes sont rapidement identifiés, arrêtés puis rassemblés  (dans des ghettos pendant plusieurs mois parfois) afin d’organiser leur transport dans des camps polonais. En France par exemple, les juifs ont été rassemblés dans le Vel d’Hiv. Il arrivait cependant que les juifs et tziganes ne soient pas envoyés dans des camps mais directement fusillés  sur place. Le transport vers les camps se faisait en convoi de train . Les déportés ignoraient tout du sort qui les attendait  et vivaient ces jours de trains dans l’angoisse. Les nazis d’ailleurs avaient mis au point toute une mise en scène  pour leur faire perdre leurs repères. Par exemple les trains s’arrêtaient fréquemment, plus ou moins longtemps, sans qu’aucunes informations ne soient données aux déportés, tout ça pour qu’une fois arrivés sur place ils soient déstabilisés, et dans l’ignorance de l’endroit où ils arrivaient : les camps d’extermination. Pour expliquer comment se passait ensuite l’extermination dans les camps, on peut prendre l’exemple du camp de Treblinka. Les déportés arrivaient dans un bâtiment qui ressemblait à une gare et où tout avait été prévu pour leur faire croire que ce n’était qu’un lieu de transit vers une autre destination inconnue , et éviter ainsi les mouvements de foule dus à la peur. Ainsi, ils devaient déposer leurs biens , contre reçus, se déshabiller  pour prendre une douche afin de préserver l’hygiène du lieu, avant de repartir.

En réalité, les déportés ne repartaient pas de ce lieu, ils étaient envoyés vers les « douches » c'est-à-dire la chambre à gaz , d’où ils ne ressortaient pas vivant. Les corps étaient ensuite transportés par d’autres déportés vers les lieux d’incinération (grill à Treblinka, mais parfois four crématoire comme à Auschwitz) . Au final, en quelques années, la politique nazie d’extermination des juifs et des tziganes a fait énormément de victime en Europe. On estime que 800 000 personnes sont mortes dans des ghettos, et que 1.3 millions ont été exécutés dans leur village . Le bilan dans les camps d’extermination est également très lourd : 2.7 millions de personnes tuées par le régime nazi , dont 750 000 dans le camp de Treblinka. Au total, c’est donc plus de 5 millions  de juifs et de tziganes qui ont succombés sous le joug du régime nazi.



Pour conclure, nous pouvons donc dire que le régime nazi, fortement antisémite, à mis au point un système dramatiquement efficace pour se débarrasser des juifs et des Tziganes. Entre les fusillades par les Einsatzgruppen, et les déportations via les trains de la mort en direction des camps d’extermination, ce sont 5.1 millions de personnes qui ont été tuées.