Le travail dit contrainte ;) est comme une corvée ménagère pour quelque un
C'est quelque chose qu'on doit faire avec sérieux
si on ne le fait pas cela peut retomber sur notre réputation

Tandis que la liberté on est libre de tout faire
Ni travail C'est la libérée de faire ce qu'on veux
On est libre de nos acte
Ils sont copier coller c'est tricheurs ils ne servent à rien !
oui j'ai remarqué mais merci beaucoup pour ton aide :-)
Mais de rien Un conseil ne prend pas leur réponse parce que si ta prof de philo te demande tu est dans un gros pétrain ;)
oui :-)

Réponses

2014-01-21T08:10:29+01:00
Le travail est-il l'opposé de la liberté .
Le travail permet à l'homme de se transformer lui-même pour accéder à la plus grande liberté. Qui dit travail engendre ressources financières permettant une aisance.
Opposer le travail et la liberté ne devient pas nécessairement une certitude. Si on possède l'un, on a également l'autre. Certes, je peux considérer que le travail m'est imposé, mais il me procure tout de même une maîtrise des choses : je crée, je transforme, j'agis.
Dans la situation où le chef, le directeur me donne un travail, je suis un "esclave" mais je possède dès lors un pouvoir. L'idéal, évidemment serait de n'être dépendant de rien, ni de personne, mais là, cela demeure une liberté abstraite.
Concrètement comme Hegel l'a montré, travailler n'est pas seulement être aliéné aux ordres d'un autre, c'est oeuvrer à la transformation de la nature ou d'un objet et de soi même. Le travail permet d'agir, d'échapper à la domination absolue du "maître", une certaine liberté s'installe.
Le travail révèle la liberté.
En travaillant, en affrontant la résistance des choses (intellectuelles ou matérielles) l'individu produit donc une oeuvre qui se révèle comme sa propre liberté ou tout du moins un désir de liberté, même si le chemin est encore long pour être totalement disponible.
                                             ≠
Le travail est synonyme d'esclavage et d'exploitation.
Tout ce que le travail procure à l'individu se révèlent sous forme de contraintes et de fatigue.
Pour illustrer ce propos, je dirai que les citoyens libres de l'Antiquité l'avaient compris, grâce à leurs esclaves, ils ne travaillaient pas.
Ici, on ne peut pas considérer le travail comme libérateur. Marx disait " le domaine de la liberté commence là où cesse le travail".
Le travail est un asservissement de l'homme. Que cela soit à la machine, aux lois de productivité.
Le travail entrave donc le développement de la raison individuelle. on ne demande pas à l'homme de réfléchir pour ne pas perturber la production.
La liberté existe lors des loisirs.

merci beaucoup :-)
sa c'est une reponse !!
le devoir est une dissertation donc en effet le contenu ne se limite pas à une phrase mais une réflexion.
oui tout à fait :-)