7) Quelle nouvelle situation la disparition de l’URSS a-t-elle crée pour la gestion de l’eau dans le bassin de la mer d’Aral ?

8) Quels sont les obstacles à une gestion nouvelle et plus durable de l’eau ?

9) Quelles actions semblent pouvoir améliorer le sort des populations victimes de la catastrophe de la mer d’Aral ?) Pourquoi cette renaissance est elle cependant limitée ?

1

Réponses

2014-01-15T08:46:17+01:00
7) Quelle nouvelle situation la disparition de l’URSS a-t-elle crée pour la gestion de l’eau dans le bassin de la mer d’Aral ?

L''Unesco a été alertée de la situation et elle s'est donc mobilisée avec la Banque mondiale et des Nations-Unies en réunissant plusieurs scientifiques. Il en est donc ressorti que les pays d'Asie centrale se sont engagés dans la gestion des eaux du bassin versant de l'Aral. Ce projet a été un levier vers le rétablissement de l'Aral.

8) Quels sont les obstacles à une gestion nouvelle et plus durable de l’eau ?

Le Kazakhstan a réussi ) créer sur son territoire sans aide financière, une digue entre la Petite mer d'Aral au Nord et la Grande mer d'Aral au Sud.
La digue n'a cependant pas tenu à cause d'une tempête, le niveau du crue étant trop élevé.

9) Quelles actions semblent pouvoir améliorer le sort des populations victimes de la catastrophe de la mer d’Aral ?) Pourquoi cette renaissance est elle cependant limitée ?


La construction du barrage ne suffisant pas, le Syr-Darria a été réhabilité, cela a coûté 300 millions de dollars.
Donc un mur en béton de 13 km a été construit pour maintenir durablement les eaux, et cela a d'ailleurs permis à la pêche de reprendre de l'ampleur car les eaux sont montées de 12 m et un deuxième barrage sera créé, déversant dans la Petite Aral.