Réponses

2014-01-11T18:42:57+01:00
Le but de la FIV est de rendre possible une naissance là où celle-ci aurait été impossible naturellement.
Les chercheurs peuvent reproduire à l'aide de matériel médical un milieu approprié à une fécondation et au développement d'un embryon, en laboratoire.
La Fécondation In Vitro se déroule en plusieurs étapes, qui peuvent parfois paraître longues pour les couples. En tout, il y a 7 grande étapes à un FIV : 1. Stimulation ovarienne, 2. Injection pour accélérer le murissement des ovules, 3. Ponction ovocytaire (le sperme est recueillit le même jour), 4. Préparation du sperme + amélioration de la qualité spermique, 5. Mise en contact des meilleurs spermatozoïdes avec les ovules, 6. Culture des embryons (48 heures à 6 jours), 7. transfert de l'embryon dans la paroi utérine.
La fécondation in vitro est un merveilleux espoir pour les personnes ne pouvant avoir d'enfant naturellement. Mais il s'agit parfois d'un vrai parcours du combattant, avec pour chaque couples tentant une FIV un maximum de 50% de réussite.
Le but d’une fécondation in vitro est de permettre à deux personnes non compatibles, à une femme seule (avec le sperme d’un donneur) ou à un couple hétérosexuel (à condition qu'ils justifient avoir une vie commune depuis au moins deux ans, qu'ils aient une aide médicale à la procréation, qu'ils soient en âge de procréer et que les deux partenaires soient vivant au moment de la FIV) d’avoir un enfant. Elle permet aussi à certains couples d’éviter de transmettre une grave maladie héréditaire en recourant au diagnostic génétique préimplantatoire* ou à un don de sperme ou d’ovules.
Le sperme de l’homme, préparé techniquement pour améliorer sa qualité, est mis en contact avec les ovules de la femme, dans des boîtes stériles (à usage unique) contenant des puits. Si il y a fécondation, l’embryon se développe par division cellulaire. Deux ou trois jours après le jour de la fécondation, un ou plusieurs embryons sont réimplantés dans l’utérus de la femme. La culture peut être cependant poussée jusqu’à 5 à 6 jours, où on obtient des blastocytes*.
Les ovaires de la femme sont stimulés afin d’obtenir plusieurs ovocytes* mûrs et permettre leur fécondation.
Une injection qui a pour but d'accélérer le mûrissement des ovules est faite 36 heures avant la ponction ovocytaire*. Le sperme est recueillit le jour de la ponction des ovocytes. Il est ensuite « nettoyé » de son plasma séminal* et préparé afin de récupérer les spermatozoïdes les plus mobiles et les plus normaux. Environ 100 000 spermatozoïdes sont mis ne contact avec chaque ovocyte recueilli. La fécondation dure environ douze heures mais les embryons restent en culture de 48 heures à 6 jours.
Le transfert peut être plus tardif et la culture est prolongée cinq à six jours après la fécondation. Les embryons sont maintenus en culture jusqu'au stade blastocyte*. L'avantage du transfert à ce stade est de pouvoir contrôler le début de la croissance de l'embryon, en dépassant le stade du 3e jour de développement embryonnaire. C'est le stade critique du développement où surviennent de nombreux blocages de divisions. Les blastocytes ont également un meilleur taux d'implantation car naturellement l'implantation de l'embryon dans l'utérus ce fait à ce stade