Bonjour a tous, je fait en ce moment un brevet sur la nouvelle Cauchemar en jaune de Fredric Brown.

Svp aidez moi :

1) Qu'est ce qui caractérise la préparation de l'assassinat ? Relevez des passages du texte à l'appui de votre réponse.

2) a. De quel personnage le narrateur adopte-t-il le point de vue ?
b. En quoi ce choix rend-il possible l'effet de chute ? Expliquez.

3) a. A quelle heure le crime est-il prévu ? Quel rôle cette précision joue-t-elle dans l'histoire et pour son dénouement ?
b. A quel aspect de la nouvelle avez-vous été le (la) plus sensible : son écriture policière ou sa chute ? Justifiez

4) Comment comprenez-vous le titre de la nouvelle ? Rédigez et justifiez votre réponse.

5) Quel changement de ton du récit la chute amène-t-elle ? Pourquoi ?


Où j'en suis :

1) L'élément principalqui caractérise la préparation de l'assassinat est le dîner au restaurant (l.29) "en allant dîner en ville" car le personnage veut la ramener ensuite à la maison pour la tuer (l.31-32) "il la ramènerait à la maison", (l.33) "en se rendant veuf".

2) a. Le narrateur adopte le point de vue de l'escroc.
b. Je n'ai pas compris la question.

3) a. Le crime est prévu à vingt heures quarante-six. C'est l'heure de naissance du personnage et l'histoire se déroule le jour de son anniversaire, c'est pour cela qu'à la fin de la nouvelle, les invités le surprennent : ils lui ont préparé un anniversaire surprise.
b. Je n'ai pas trop compris la question mais j'ai fait ça :
J'ai été le plus sensible à la chute de la nouvelle car j'ai beaucoup aimé l'effet de surprise des deux cotés : Le mari est surpris de voir les invités et les invités sont surpris de voir le corps de la femme. Au contraire, je n'ai pas vraiment apprécié le côté policier de la nouvelle car, à partir du moment où j'ai su que c'était son anniversaire, j'ai très vite compris ce qui allait arriver.

4) "Rédigez", donc il faut faire plus que ça mais c'est un début :
Le titre de la nouvelle, "Cauchemar en jaune", vient du cauchemar que vit le mari et les invités à la fin et de la lumière jaunâtre qui apparaît quand l'homme appuie sur l'interrupteur (l.37) "Il posa alors le doigt sur l'interrupteur et une lumière jaunâtre envahit la pièce.". Ces deux éléments se passent en même temps, ce qui explique la jonction* "en".
*jonction : je ne suis pas sure que c'est le bon mot.

5) Je n'ai pas compris la question.

Merci d'avance pour votre aide et bonne année ^-^

1
je n'ai pas lu la nouvelle mais on te demande de dire le changement de ton à la fin ;'(a chute) Par exemple il pouvait avoir au début du récit un ton humoristique et à la fin un ton dramatique. Les tons possibles tons détaché, comique, ironique, humoristique, parodique, dramatique, tragique , naïf.
 
Merci, mais par rapport a la nouvelle je ne vois pas quoi dire, pour moi c'est le même ton du début à la fin

Réponses

2014-01-01T23:32:39+01:00
B) le fait que le narrateur adopte le point de vue interieur du meurtrier permet d'imposer du suspense ce qui rend possible la chute
le meurtrier ne s'attend pas a une fete surprise et comme c'est lui qui raconte l'histoire on est surpris en même temps que lui
Merci
Personnellement. J'ai pas été surprise moi, je m'y attendais depuis le début
de rien, apres c le but de créer la surprise mais ça marche pas forcément,,, on est tellement habitué !