j'aurai besoin de votre avis sur le plan que j'envisageais de faire pour mon commentaire de texte. Il porte sur les dernières minutes de En attendant Godot par Beckett.
J'ai passé du temps là-dessus et je ne suis pas totalement convaincue d'être sur la bonne voie...
Voilà. Merci d'avance !

PLANI - Une pièce de théâtre
1) Le langage dramatique
2) Les paroles des personnages (Quiproquos...)
3) Les didascalies/Débit/Intonation
II - Un drame moderne
1) Situations grotesques
2) La noirceur du comique
3) Message de l'auteur

Le soleil se couche, la lune se lève. Vladimir reste immobile. Estragon se réveille, se déchausse, se lève, les chaussures à la main, les dépose devant la rampe, va vers Vladimir, le regarde.
ESTRAGON : Qu’est-ce que tu as ?
VLADIMIR : Je n’ai rien.
ESTRAGON : Moi je m’en vais.
VLADIMIR : Moi aussi.
Silence.
ESTRAGON : Il y avait longtemps que je dormais ?
VLADIMIR : Je ne sais pas.
Silence.
ESTRAGON : Où irons-nous ?
VLADIMIR : Pas loin.
ESTRAGON : Si si, allons-nous-en loin d’ici !
VLADIMIR : On ne peut pas.
ESTRAGON : Pourquoi ?
VLADIMIR : Il faut revenir demain.
ESTRAGON : Pour quoi faire ?
VLADIMIR : Attendre Godot.
ESTRAGON : C’est vrai. (Un temps.) Il n’est pas venu ?
VLADIMIR : Non.
ESTRAGON : Et maintenant il est trop tard.
VLADIMIR : Oui, c’est la nuit.
ESTRAGON : Et si on le laissait tomber ? (Un temps.) Si on le laissait tomber ?
VLADIMIR : Il nous punirait. (Silence. Il regarde l’arbre.) Seul l’arbre vit.
ESTRAGON (regardant l’arbre.) : Qu’est-ce que c’est ?
VLADIMIR : C’est l’arbre.
ESTRAGON : Non mais quel genre ?
VLADIMIR : Je ne sais pas. Un saule.
ESTRAGON : Viens voir. (Il entraîne Vladimir vers l’arbre. Ils s’immobilisent devant. Silence.) Et si on se pendait ?
VLADIMIR : Avec quoi ?
ESTRAGON : Tu n’as pas un bout de corde ?
VLADIMIR : Non.
ESTRAGON : Alors on ne peut pas.
VLADIMIR : Allons-nous en.
ESTRAGON : Attends, il y a ma ceinture.
VLADIMIR : C’est trop court.
ESTRAGON : Tu tireras sur mes jambes.
VLADIMIR : Et qui tirera sur les miennes ?
ESTRAGON : C’est vrai.
VLADIMIR : Fais voir quand même. (Estragon dénoue la corde qui maintient son pantalon. Celui-ci, beaucoup trop large, lui tombe autour des chevilles. Ils regardent la corde.) A la rigueur ça pourrait aller. Mais est-elle solide ?
ESTRAGON : On va voir. Tiens.
Il prennent chacun un bout de la corde, et tirent. La corde se casse. Ils manquent de tomber.
VLADIMIR : Elle ne vaut rien.
Silence.
ESTRAGON : Tu dis qu’il faut revenir demain ?
VLADIMIR : Oui.
ESTRAGON : Alors on apportera une bonne corde.
VLADIMIR : C’est ça.
Silence.
ESTRAGON : Didi.
VLADIMIR. : Oui.
ESTRAGON : Je ne peux plus continuer comme ça.
VLADIMIR : On dit ça.
ESTRAGON : Si on se quittait ? Ça irait peut-être mieux.
VLADIMIR : On se pendra demain. (Un temps.) A moins que Godot ne vienne.
ESTRAGON : Et s’il vient ?
VLADIMIR : Nous serons sauvés.
Vladimir enlève son chapeau - celui de Lucky - regarde dedans, y passe la main, le secoue, le remet.
ESTRAGON : Alors, on y va ?
VLADIMIR : Relève ton pantalon.
ESTRAGON : Comment ?
VLADIMIR : Relève ton pantalon.
ESTRAGON : Que j’enlève mon pantalon ?
VLADIMIR : RE-lève ton pantalon.
ESTRAGON : C’est vrai.
Il relève son pantalon. Silence.
VLADIMIR : Alors, on y va ?
ESTRAGON : Allons-y.

1
I - Une pièce de théâtre
1) Le langage dramatique
2) Les paroles des personnages (Quiproquos...)
3) Les didascalies/Débit/Intonation
II - Un drame moderne
1) Situations grotesques
2) La noirceur du comique
3) Message de l'auteur
moi aussi j'ai besoin d'aide sur ceux livre quelqu'un peut m'aider ?
1) En quoi ce livre s'éloigne t-il du model de la tragédie classique ?
1) En quoi le livre s'éloigne t-il du model de la tragédie classique ? 2) Quel est le problème dans cette pièce ? 3) En quoi cette pièce est-elle cruelle ? 4) En quoi cette pièce est une tragédie véritable ( c'est la plus parfaite des tragédie ) ? J'avait 20 question est j'ai réussi les autres par contre je suis bloquer sur ces question la quelqu'un peut m'aidez svp ?
envoie moi un msg

Réponses

2013-12-14T23:23:04+01:00
Je t'avouerai que Beckett ne m'inspire absolument pas, mais en revanche, je trouve intéressante ton idée d'analyser d'une part, les critères classiques du théâtre ( et les énoncer et montrer en quoi ils ne sont pas respectés) et de lui faire face d'autre part aux particularités de cette pièce dans son modernisme.
Tu en dis peu sur le reste de ta réflexion mais peut-être est-ce là ton point de départ.
Ceci dit, cette pièce est en rupture avec les codes habituels et est même caractérisée par l'absurde qui de dégage du dialogue. Je ne te conseille pas de la classifier en tant que telle de dramatique; d'autre part, il faut que dans ton commentaire, tu parles de sa genèse et sa place dans l'œuvre de l'auteur ( introduction) et que tu places les critères d'analyse littéraires classiques ( cadre spatio-temporel, relations des personnages etc)
J'espère t'avoir un peu éclairée



merci
1) En quoi le livre s'éloigne t-il du model de la tragédie classique ? 2) Quel est le problème dans cette pièce ? 3) En quoi cette pièce est-elle cruelle ? 4) En quoi cette pièce est une tragédie véritable ( c'est la plus parfaite des tragédie ) ? J'avait 20 question est j'ai réussi les autres par contre je suis bloquer sur ces question la quelqu'un peut m'aidez svp ?
tu peut m'aidez ?
envoie moi un msg