Réponses

2013-11-30T23:02:53+01:00
Un être identique et anonyme: l'humain ,La raison est identique ,Le problème de la reconnaissance du semblable comme l'identique est très ancien,autrui est reconnu comme notre semblable grâce à la révélation,Dieu créa l'homme à son image" (Genèse 1-27)
je sais pas si cela va t'aider courage
merci pour votre aide :)
Meilleure réponse !
2013-12-01T00:23:44+01:00
1) Qu'est-ce que la reconnaissance d'autr ui? La tolérance? L'acceptation? L'affrontement qui en soi est une reconnaissance de l'altérité ? L'admiration?
Et qu'est-ce que la ressemblance? Des traits physiques? Culturels? Des similarités psychologiques? Des origines sociales ou des groupes sociaux similaires?
Le débat est vaste et doit être délimité.
2) La reconnaissance peut passer par le constat de différences , voire même par leur refus ; ignorer totalement une personne, un groupe social ou racial est un déni en soi.
S'opposer, critiquer, contester est une forme de reconnaissance puisqu'il s'agit d'un constat d'altérité. En ce sens, il n'est pas nécessaire que la reconnaissance d'autrui passe par l'acceptation ou le constat d'une ressemblance.
Par ailleurs, fréquenter délibérément des communautés dont on se sent fondamentalement différent est une reconnaissance de l'autre. C'est le cas pour les échanges culturels de toute nature, pour le bénévolat, les actions envers des groupes sociaux auxquels on n'appartient pas.
3)En revanche, ne dit-on pas "qui se ressemble, s'assemble"? C'est un fait de société universellement connu que l'aspiration à la conformité et à l'appartenance à un groupe. L'identification d'une ressemblance traduit une reconnaissance qui mène à l'adhésion à une personne, un groupe, des valeurs véhiculées...
Par ailleurs , le processus amoureux  passe lui aussi par une acceptation basée sur un effet miroir que les protagonistes exercent un sur l'autre, au moins au début de la relation. Ce phénomène procède d'un mécanisme inconscient qui fait que les amoureux se perdent réciproquement dans le regard de l'autre. Et ici, oui, on commence  par faire l' inventaire des points communs pour reconnaître l'autre comme un alter ego. C'est Narcisse à l'œuvre!
4) Une conclusion de ce type de débat pourrait être que la reconnaissance de l'autre ne passe pas nécessairement par la ressemblance mais qu'une sorte de loi universelle tend à faire réagir l'être humain dans le sens de l'uniformité, pour le confort qu'elle apporte. La reconnaissance passe alors par la ressemblance .



J'espère t'avoir aidée un peu avec ces propositions; on peut en reparler par messagerie si tu le souhaites.
Merci beaucoup :) votre aide m'a beaucoup aider maintenant je comprend mieux le sujet
Super! Et merci pour ton appréciation!