Réponses

2013-11-26T23:34:36+01:00
 Un curé voulait aller au marché. II fit seller sa mule et hop! le voilà parti. On était en septembre, il faisait beau, la tiédeur de l'air était toute parfumée, et le curé sur sa mule lisait doucement son bréviaire en regardant sa belle  campagne... Peu à peu, tout de même, il s'approchait du bourg, lorsqu'il vit, débouchant sur la route, un chemin creux joli, joli, avec par-delà le fossé un buisson couvert de grosses mûres noires. « Sainte Vierge, dit le curé, jamais je n'ai vu d'aussi belles mûres! » Il entre dans le chemin, il regarde la profondeur du fossé, hésite un peu, mais il se décide: il y engage sa mule avec prudence et l'arrête juste devant le buisson. II cueille, il cueille tendrement, et il se recueille pour mieux savourer. Les mûres fondent dans sa bouche, elles sont  exquises. Qu'importe s'il doit se piquer un peu la main et les poignets! il ne faut pas laisser perdre les dons de Dieu.



Merci, mais faut pas reprendre les mots du texte
tu peux changer si des mots tes plaits pas
D'accord ;)
2013-11-26T23:44:13+01:00
...sur un buisson plein de grosses mûres, l'âne s'arrête net.  Il se met à gober les fruits dégoulinants, et le curé a beau tenter de la faire avancer, rien n'y fait. Le curé tape des pieds, émet des bruits incongrus, cravache l'âne avec le licol mais l'animal semble insensible à autant de démonstrations d'impatience.  Le curé se met alors à dialoguer avec Dieu:
- "Mon Dieu, pourquoi avoir créé une créature aussi vaine? Elle ne fait finalement que ce qui lui plaît."
-"Mais ainsi ai-je créé tous les habitants de la terre! Qu'y a-t-il de vain à profiter de la vie que j'ai donnée?"
Le curé, étourdi, se retourne et regarde alentour. Personne! Il a pourtant entendu cette réponse venue dont on ne sait où, sauf si ...
- "Dieu, as-tu répondu à mes supplications?"
-"Non, j'ai apporté une réponse à tes interrogations. Soit tu deviens une de mes créatures, soit tu restes dans l'ignorance mais cesse de fustiger ton âne!"
Cette dernière réponse laissa le curé méditatif. Il avait entendu clairement une voix mais ne pouvait en identifier la provenance,; il avait entendu un message mais ne pouvait clairement l'interpréter. Et ce maudit âne qui s'enracinait devant les mûriers!
Alors, une lumière lui apparut, dans son esprit, naturellement : il décida de faire contre mauvaise fortune bon cœur et se mit ,lui aussi, à manger des mûres. les fruits odorants et juteux lui fondaient dans la bouche et du coup, il comprit l'âne. L'animal lui a montré comment profiter de la vie et s'ils arrivaient trop tard au marché, celui de la semaine suivante ferait l'affaire aussi!
Le curé ne sut jamais d'où vinrent les voix qu'il entendit : Dieu ou son cerveau échauffé?
Mais il fut certain d'avoir trouvé une réponse à une question philosophique.
Merci, Je vais pas vous mentir ,je comprend la moitié du texte. Je suis en 5ème c'tout :)
Le texte est court et simple: Le curé rage, invoque Dieu et ... Dieu lui répond! Il ne s'en rend pas vraiment compte, mais comprend ce que Dieu a voulu lui dire : profite de la vie ( comme l'âne ) .
D'accord.