J'ai un devoir à rendre pour jeudi pouvez vous m'aider s'il vous plaît

texte1 -voltaire,candide (1759)
chassé du château de Thunder-ten-trouckh car il convoitait la fille du baron, Candide <>, commence une longue errance en Europe et en Amérique, où les sociétés rivalisent d'intolérance et de cruauté. Au chapitre XIX, Candide et son compagnon Pangloss arrivent à Surinam (Paraguay), où ils font la rencontre d'un esclave atrocement mutilé.
En approchant de la ville, ils rencontrèrent un nègre étendu par terre, n'ayant plus que la moitié de son habit, c'est-à-dire d'un caleçon de toile bleue ; il manquait à ce pauvre homme la jambe gauche et la main droite.
« Eh ! mon Dieu ! lui dit Candide en hollandais, que fais-tu là, mon ami, dans l'état horrible où je te vois ?
- J'attends mon maître, M. Vanderdendur, le fameux négociant, répondit le nègre.
- Est-ce M. Vanderdendur, dit Candide, qui t'a traité ainsi ?
- Oui, monsieur, dit le nègre, c'est l'usage. On nous donne un caleçon de toile pour tout vêtement deux fois l'année. Quand nous travaillons aux sucreries, et que la meule nous attrape le doigt, on nous coupe la main ; quand nous voulons nous enfuir, on nous coupe la jambe : je me suis trouvé dans les deux cas. C'est à ce prix que vous mangez du sucre en Europe. Cependant, lorsque ma mère me vendit dix écus patagons sur la côte de Guinée, elle me disait : « Mon cher enfant, bénis nos fétiches, adore-les toujours, ils te feront vivre heureux ; tu as l'honneur d'être esclave de nos seigneurs les blancs, et tu fais par là la fortune de ton père et de ta mère. » Hélas ! Je ne sais pas si j'ai fait leur fortune, mais ils n'ont pas fait la mienne. Les chiens, les singes et les perroquets sont mille fois moins malheureux que nous ; les fétiches hollandais qui m'ont converti me disent tous les dimanches que nous sommes tous enfants d'Adam, blancs et noirs. Je ne suis pas généalogiste ; mais si ces prêcheurs disent vrai, nous sommes tous cousins issus de germains. Or vous m'avouerez qu'on ne peut pas en user avec ses parents d'une manière plus horrible>>.

texte 2-Marivaux, L'île des esclaves (1725)
L'action se deroule sur une île imaginaire : l'île des esclaves. Un naufrage vient d'y jeter Iphicrate et Arlequin. Or , sur cette île règne une loi particulière : quand un maître arrive avec son esclave , le maître devient l'esclave et l'esclave son maître. Ceci, afin que le maître puisse tirer une leçon de son comportement passé.

Acte1, scène 1
[...]
Iphicrate - Méconnais-tu ton maître, et n'es-tu plus mon esclave?
Arlequin, se reculant d'un air sérieux - Je l'ai été, je le confesse à ta honte, mais va, je te le pardonne ; les hommes ne valent rien. Dans le pays d'Athènes, j'étais ton esclave; tu me traitais comme un pauvre animal, et tu disais que cela était juste, parce que tu étais le plus fort. Eh bien ! Iphicrate, tu vas trouver ici plus fort que toi ; on va te faire esclave à ton tour ; on te dira aussi cela est juste , et nous verrons ce que tu penseras de cette justice-là ; tu m'en diras ton sentiment, je t'attends là. Quand tu auras souffert, tu seras plus raisonnable ; tu sauras mieux ce qu'il est permis de faire souffrir aux autres. Tout en irait mieux dans le monde, si ceux qui te ressemblent recevraient la même leçon que toi. Adieu, mon ami ; je vais trouver mes camarades et tes maîtres. Il s'éloigne. Iphicrate, au désespoir, courant après lui, l'épée à la main - Juste ciel ! Peut-on être plus malheureux et plus outragé que je le suis ? Misérable! Tu ne mérites pas de vivre.
Arlequin -Doucement ; tes forces sont bien diminuées, car je ne t'obéis plus, prends-y garde.

Question 1
lire le texte de voltaire et le texte de Marivaux pour répondre aux questions suivantes.

texte1
1.Dans quel état physique l'esclave se trouve-t-il?
2.Comment les propres parents de l'esclave avaient-ils justifié le fait de le vendre?
3. Comment le discours de l'esclave (les faits qu'il raconte, mais aussi les conclusions qu'il en tire) permet-il de prendre parti contre l'esclavage?

texte2
4. À quel genre appartient ce texte? justifier à l'aide d'au moins deux indices.
5. Avant le naufrage, quelle était la situation de chacun des personnages?
6. Quelle est maintenant la nouvelle situation de chacun des personnages?

1

Réponses

Meilleure réponse !
2013-11-24T20:44:56+01:00
L’esclave de Surinam se trouve dans un état  lamentable .Il est affreusement mutilé :il lui manque la jambe gauche et la main droite .
2)Le nègre parait excuser ses parents qui l’ont vendu ,eux-mêmes ils sont victimes de leur  dénuement leur extrême misère, et aussi leur considération et leur respect  pour les blancs . « Tu  as l honneur ……et ta mère »
3) le texte  est une dénonciation  de  l esclavage .le narrateur arrive  a amener le lecteur a prendre parti par :
Il donne la parole au nègre pour exposer son  état  , sa position de victime  ébranle  le lecteur « c est  à ce prix que vous manger du sucre »
La description de l état physique du  nègre   de sa de soumission , de résignation .Sa faiblesse est grande et son calvaire semble infini  puisque il attend toujours son maitre. Texte 2
4)Le texte 2 est extrait d’une pièce  de théâtre. Les indices sont :
Les didascalies
Les répliques
La subdivision en scène  et acte
 5) Avant la naufrage   Arlequin  était  la maître et  Iphicrate était la maitre 6)Apres le naufrage la situation s’est renversé e   c’est maintenant le maitre qui dépend  de l’esclave Pire, dans cette ile, le maitre deviendra esclave  et, par cette épreuve  il comprendra la souffrance qu il avait endurée a ses esclaves.