Voila, j'ai un devoir à remettre pour lundi et je suis PERDU :( ...

Il faut écrire le portrait d'un homme qui s'appelle Jean-Bernard , qui est un homme timide. Il faut commencer par la phrase : Jean-Bernard sursaute à chaque instant, lorsqu'un bruit retentit, lorsqu'un silence dure trop longtemps, lorsqu'il croise son reflet dans un miroir.

SVP, aide aide aide

1

Réponses

2013-11-23T15:43:05+01:00
Jean-Bernard sursaute à chaque instant, lorsqu'un bruit retentit, lorsqu'un silence dure trop longtemps, lorsqu'il croise son reflet dans un miroir. 
Il se regarde ,il voit ses lunettes qui lui prennent presque tout le visage, il les a achetées bien grandes pour se cacher derrière , et même un peu teintée , pour ne pas que l'on voit ses yeux. D'ailleurs ses yeux,ils  sont  tous petits et  fuyants, petits comme sa personnalité, il n'en a pas, ou alors s'il en a une, elle ne se voit pas.Fuyants, comme lui quand il doit répondre à une question. Sa bouche est petite aussi,ses lèvres minces et serrées comme s'il disait au monde je ne veut pas vous parler.Son visage est pratiquement rouge en permanence du fait qu'il rougit dès que l'on s'adresse à lui.
Il regarde ses épaules elles sont penchées vers l'avant, comme si elles avaient sur elles tout le poids du malheur.il passe sur main dans mes cheveux et se gratte la tête geste qu'il fait souvent au travail quand il se trouve devant d'autres personnes , car il est mal à l'aise en société, mais là pourquoi le faire , c'est lui qui se regarde , même là alors il se sent mal dans sa peau .








dans un premier temps , j'ai fait ce texte mais j'ai demandé une correction car je pense que tu ne demandais pas cela je te le laisse tout de même au cas où

Pourtant il doit faire un effort sortir de chez lui , aller faire les courses. Mais jean-Bernard doit franchir sa porte, il sait qu'il a des voisins de palier, vont - ils sortir en même temps que lui? Non il ne le faut pas.
Jean-Bernard a les mains moites , il tourne la poignée de la porte , il sort .Au même instant sa voisine une jolie blonde de 20 ans sort aussi . Jean-Bernard change de couleur , il devient rouge, lâche ses clés, elles tombent par terre, il les ramasse rapidement , dévale les escaliers,s'enfuit le plus vite possible.Il ne se sent pas la force de regarder cette si gentille voisine, lui qui manque tellement d'assurance.Peut importe s'il n'a pas répondu au bonjour de sa voisine.Jean-Bernard pense qu'elle a du le prendre pour un timoré, un craintif ou pourquoi pas encore un mal-élevé.Tant pis, ce n'est pas grave.
Jean-bernard se dirige vers le monoprix d'à coté , après avoir fait ses courses il se dirige vers la caisse.
Il se demande si la caissière va lui poser des questions.
Il dépose ses courses sur le tapis et attend son tour en regardant ses chaussures, un homme lui demande l'heure , il regarde sa montre et balbutie 13 heures.
Puis il porte ses yeux sur le sol. Son tour arrive , il tend le sachet de pommes qui craque à ce moment là les pommes se répandent sur tout le tapis, Jean-Bernard est honteux , embarrassé, nerveux, très rouge il ramasse les pommes .
Il est tant pour lui de partir et de retourner chez lui, ou plutôt se cacher chez lui.La journée a été rude, son sac à la main il court presque , ses mains tremblent en arrivant sur le palier vite, les clefs dans la serrure, enfin il est rentré. 
  

VOILà pour moi, voilà une idée.