Réponses

2013-11-22T18:04:18+01:00
de mon expérience :

Fais attention a orthographe, ne fais pas une fin bâcler tous ce que tu dis tu dois essayer de le développer, tu peux utiliser une énumération de chose qui s'est passer dans ta vie mais ou sinon, axe toi surtout sur des moment précise que tu décris, prend le lecteur pour un idiot pour bien que tu précise les chose importante ( mais précise pas les trucs dont tous le monde s'en fiche ) et aussi, et fais attention au temps, genre va pas mettre une télé au 18 e siècle
Avec laide d'internet :

Importance du “Je”

- Deux “je” coexistent : celui du moment de l’événement raconté, de l’enfance, d’hier et celui du moment de l’écriture, d’aujourd’hui. 
- L’autobiographie a un double destinataire : soi-même et le lecteur.
Tout ce qui est raconté est présenté comme vrai. L’auteur s’efforce d’être sincère. Mais les années qui ont passé entre le moment où les événements ont eu lieu et le moment où l’auteur les raconte font que les souvenirs peuvent être déformés ou incomplets. 
- Tout n’est pas raconté : l’auteur fait une sélection parmi ses souvenirs. Cette sélection a un sens par rapport à l’image qu’il veut donner de lui-même, à son projet autobiographique.
Le rapport au passé- Le texte fait alterner récit et analyse. L’auteur reconstitue son passé, il le reconstruit. Il analyse aussi ce qu’il a été : selon les cas, au moment de l’écriture, l’auteur peut s’identifier au “je” d’autrefois en revivant les émotions d’alors ou au contraire, il peut prendre du recul en ayant une vision critique sur ce souvenir.Jeu des temps
Les deux systèmes de temps peuvent être utilisés : 
- le temps de l’écriture est ancré dans la situation d’énonciation : l’auteur utilise le système du présent (temps de base : le présent d’énonciation) pour faire des commentaires.
- le temps du souvenir (passé) est plus ou moins éloigné de la situation d’énonciation : quand l’auteur veut marquer que le souvenir est lointain, quand il veut prendre ses distances, il utilise les temps du passé (passé simple); quand il veut au contraire garder une impression de proximité, il utilise les temps ancrés dans la situation d’énonciation (passé composé)