Réponses

2013-11-18T18:54:39+01:00
Bonsoir

je peux te livrer quelques réflexions personnelles  :
- non on ne peut pas rester indifférent à la misère à moins d'être centré uniquement sur soi même et faire comme si elle n'existait pas. La problématique pour chacun est de savoir comment y répondre . la misère est souvent engendrée par des volontés politiques et la mondialisation qui fait que, seuls les pays riches sont intéressants économiquement parlant, n'arrange pas les choses. Lç je parle des grandes différences entre pays riches et pays pauvres.
- A un niveau plus proche de nous, la misère est palpable : de plus en plus de SDF, de personnes qui travaillent et sont pourtant en grande précarité, le phénomène croissant des familles monoparentales, le chiffre constamment en hausse des bénéficiaires des resto du coeur par exemple, etc.. Tu dois connaître plein d'autres exemples.
- On ne peut pas épouser la misère du monde entier mais être le plus possible à l'écoute de l'autre, donner plutôt que jeter. Chacun peut faire un peu près de chez lui ; aider des associations, proposer un travail quand on est employeur, aider à l'hébergement d'étudiants par exemple, parler aux autres et pas seulement aider.
Je pense que l'on doit obligatoirement se sentir concerné même si on vit dans de bonnes conditions : la dégringolade sociale et ce qui s'en suit n'est pas que pour les autres : il suffit d'une perte d'emploi, d'un deuil, d'une mauvaise affaire, d'un divorce, d'une maladie, d'un accident pour que tout s écroule et la spirale va très vite. personne ne doit se croire à l'abri et invincible. On doit se sentir concerné car nous sommes tous des êtres humains et que le sort de notre prochain doit nous importer. mais de façon durable, pas seulement au gré des évènements largement médiatisés pour lesquels on se mobilise et qu'on oublie 8 jours après. le dernier exemple est bien entendu le cyclone aux Philippines : personne ne peut rester indifférents devant de telles images, de telles souffrances, de telles détresses. Tout le monde a envie de se mobiliser . mais qui va en reparler dans 15 jours ? Une actualité en chassera une autre.
Voilà quelques idées qui me sont personnelles mais peut être en trouveras tu parmi  qui pourront te donner une piste de réflexion.