Bonjour, je dois rédigée un récit policier à l'imparfait/ passé simple de 30 lignes environs, le point de vue du narrateur est interne, l'histoire doit se terminer sur un détective qui est dans un bar.

Je n'ai aucune imagination pour ce genre de chose, sa serait super un coup de main s'il vous plait

1

Réponses

2013-11-13T04:52:14+01:00
Pendant plusieurs jour déjà il n'avait plus d'idée, plus d'envie, plus rien... Son cœur était comme vide.
Comment pouvait-il prétendre être un bon détective alors que cette misérable enquête était insurmontable.
Il avait pourtant remuer le problème dans tout les sens mais...rien. Aucunes idées, aucunes pistes. Cette jeunes femmes avait été assassiner dans des conditions si horrible, que ça lui donnait presque la nausée d'y repenser.
Tout avait été passer au crible, le couteau couvert de sang à deux mètres vingt-sept de la victime, le verre de Chardonnay à moitié vide posé près de l'évier, l'alibi du mari qui est vrai; et surtout l'autopsie de la victime qui indiquait que sa mort avait été provoqué par quarante-six coup de couteau dans le ventre.
Bien sur, cela ne lui avait pas échappé que le meurtrier devait ressentir une haine considérable envers sa victime mais pourtant Mme Lockrawn était adoré par tout son entourage, elle n'avait aucuns ennemis et personnes n'auraient donc put vouloir la tuée. Qui aurait voulut tuer une ravisante sage-femme ?
Une sage femme ça aide à donner la vie, alors pourquoi ?
"Pourquoi", ce mot ne cessait de raisonner dans ça tête.
Une si jolie sage-femme.
"Sage femme"
"Aide à donner la vie", "Pourquoi"
Et si le meurtrier ne connaissait pas personnellement la victime ? Après tout, ils n'avaient que cherché dans sa vie privée. Mais si, le meurtrier n'était pas quelqu'un qu'elle connaissait mais plutôt...quelqu'un qu'elle ne connaissait justement pas.
Un homme qui l'en veut, car peut être...que cette "ravisante sage femme" avait par mégarde tuée un nouveau né, cette "si jolie sage femme" avait arraché la vie d'un bébé et celle de son épouse. Cela ce tient parfaitement. Un homme comme tout autre, aurait un jour décidé de détruire la vie de celle qui avait détruit la sienne. Un homme normal, ni trop grand ni trop petit, ni trop riche ni trop pauvre, avec un appartement près de son lieu de travail, avec; peut être de long cheveux noir tombant sur ces épaules, une légère barbe mal rasé et avec des yeux marrons. Oui, un homme comme notre détective, qui tout les soirs depuis 5 ans vient dans se bar pour ce rappeler de la tragique mort de son épouse et son bébé. Décédé par la mégarde d'une "ravisante sage femme"

Voilà ;) J'espère que sa ira ^^ j'ai pas pu m'empêcher de rendre le détective coupable désolé :/
Si c'est noté tu pourra me dire la note ? :)